Droit des femmes en Arabie Saoudite : la répression contre les activistes se durcit

Droit des femmes en Arabie Saoudite : la répression contre les activistes se durcit

L’Arabie Saoudite aurait arrêté trois autres militants des droits des femmes lors d’une campagne de répression lancée alors que l’interdiction de conduire pour les femmes s’apprête à être levée.

Plusieurs activistes emprisonnés

Des groupes de défense des droits de l’homme ont déclaré qu’au moins 11 personnes, dont la plupart font campagne depuis des années pour que le droit de conduire soit élargi aux personnes de sexe féminin, étaient détenues depuis la semaine dernière.

Des responsables ont déclaré que ces personnes sont soupçonnées de “contacts suspects avec des parties étrangères” et d’avoir compromis la “stabilité”.

D’autres militants ont déclaré que la répression actuelle en Arabie Saoudite était «sans précédent» et «choquante».

Les Etats-Unis ont exprimé leur préoccupation au sujet de ces détentions et ont déclaré surveiller “de près” les progrès des réformes dans l’Etat du Golfe, qui est un allié régional.

Le roi Salman bin Abdulaziz Al Saud et son fils, le prince héritier Mohammed bin Salman, ont été largement félicités l’année dernière lorsqu’ils ont annoncé que l’interdiction de conduire pour les femmes, en vigueur depuis plusieurs décennies, prendrait fin le 24 juin.

Les femmes saoudiennes doivent encore adhérer à un code vestimentaire strict, vivre la plupart du temps séparées des hommes et être accompagnées ou recevoir la permission écrite d’un tuteur de sexe masculin, généralement leur père, mari ou frère, si elles veulent voyager, travailler ou avoir accès à des soins de santé.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.