Grande-Bretagne : polémique au sujet du projet de loi après-Brexit

Grande-Bretagne : polémique au sujet du projet de loi après-Brexit

Le député conservateur David Davis a déclaré devant la Chambre de Communes que toute l’approche du Royaume-Uni en ce qui concerne les négociations avec l’UE risquait d’être minée par des amendements à son projet de loi phare sur le Brexit.

La Chambre des Communes votera plus tard sur l’opportunité de donner aux députés une voix décisive sur tout accord final conclu avec l’UE à l’automne.

M. Davis a déclaré que le Parlement serait impliqué dans le processus mais ne pourrait pas « défaire » le référendum de 2016 sur l’UE.

Le ministre britannique de la Justice, Phillip Lee, a annoncé qu’il démissionnait en raison de la stratégie adoptée par le gouvernement britannique au sujet du Brexit, affirmant qu’il ne pouvait pas soutenir “la sortie de notre pays (la Grande-Bretagne) de l’UE dans les conditions qui se dessinent”.

Les députés se préparent pour deux jours de vote au sujet des modifications apportées par la Chambre des Lords au projet de loi sur le retrait du Royaume-Uni de l’UE.

L’amendement le plus contesté devrait être la mesure proposée pour que le Parlement décide de ce qui se passe ensuite s’il n’est pas satisfait de l’accord Royaume-Uni-UE sur le Brexit après que celui-ci ne tombe.

Sur son site Internet, c’est précisément cette mesure qu’il critique, affirmant qu’elle “viole des principes aussi fondamentaux que les droits de l’homme et la souveraineté parlementaire”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.