Les propriétés de l’ex-présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner perquisitionnées

Les propriétés de l’ex-présidente argentine Cristina Fernández de Kirchner perquisitionnées

La police argentine a commencé à rechercher des biens appartenant à l’ancienne présidente, Cristina Fernández de Kirchner, dans le cadre d’une importante enquête de corruption.

Des experts en médecine légale, des chiens et des pompiers ont aidé à mener des raids sur deux maisons en Patagonie et un appartement à Buenos Aires appartenant à l’ancienne présidente.

Ces perquisitions interviennent après la demande de levée partielle d’immunité de Mme Fernández prononcée par le juge Claudio Bonadio dans le cadre de l’enquête qu’il mène sur des allégations de corruption pendant sa présidence.

Mme Fernández nie tout acte répréhensible.

Dans un discours prononcé ce mercredi 22 août, la désormais sénatrice – qui bénéficie d’une immunité d’emprisonnement, mais pas pour les poursuites – a qualifié cette enquête de “sans vergogne”.

Elle a dit aux sénateurs qu’elle ne regrettait “rien” – en dehors de “ne pas avoir été assez intelligente ou assez ouverte pour convaincre et persuader les gens que ce que nous faisions et améliorer la vie de millions de personnes”.

Elle a également critiqué le fait de devenir “le premier sénateur élu à être perquisitionné”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.