La cour suprême d’Inde autorise les femmes à accéder au temple de Sabarimala

La cour suprême d’Inde autorise les femmes à accéder au temple de Sabarimala

La Cour suprême indienne a déclaré que les femmes ne pouvaient plus se voir interdire l’accès au temple de Sabarimala, considéré comme l’un des plus sacrés dans le culte hindouiste.

Des femmes “impures”

L’accès au temple du Kerala était ainsi interdit d’accès aux femmes d’un « âge menstruel » – défini entre 10 et 50 ans.

Dans l’hindouisme, les femmes ne sont pas autorisées à participer à des rituels religieux ou à pénétrer dans des temples, car elles sont considérées comme « impures » du fait de leurs menstruations.

La décision de la haute juridiction indienne est intervenue après la mise en circulation d’une pétition affirmant que la coutume violait l’égalité des sexes.

Des millions de fidèles visitent Sabarimala chaque année.

Dans le rapport de jugement, le juge en chef Dipak Misra déclare que “la religion est pour une dignité et une identité”, ajoutant que “le droit de pratiquer la religion est accessible aux hommes et aux femmes”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.