L’ancienne vice-présidente du Guatemala, Roxana Baldetti, écope de 15 ans de prison

L’ancienne vice-présidente du Guatemala, Roxana Baldetti, écope de 15 ans de prison

Un tribunal guatémaltèque a condamné l’ancienne vice-présidente, Roxana Baldetti, à 15 ans et six mois de prison pour son rôle dans ce qui est devenu le scandale dit de l'”eau magique”.

Une solution à base d’eau salée et de chlore

Les procureurs ont déclaré qu’elle avait détourné des millions de dollars d’un fonds public créé pour décontaminer un lac.

La formule chimique utilisée dans le cadre du nettoyage était une solution inefficace d’eau, de sel et de chlore.

L’accord a été négocié par son frère, Mario, qui n’occupait aucun poste officiel.

Pour sa part, il a été condamné à 13 ans de prison.

Dans son verdict, le juge Pablo Xitumul a déclaré que Mme Baldetti était à l’origine d’un stratagème conçu pour frauder l’État guatémaltèque.

Elle avait accepté de payer près de 18 millions de dollars (15,65 millions d’euros) à une entreprise israélienne pour nettoyer le lac Amatitlán.

Néamoins, les produits chimiques utilisés dans le programme de décontamination s’était révélé être principalement de l’eau et du sel, ce qui a conduit le scandale à être surnommé l’affaire de “l’eau magique”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.