Une pièce d’identité de la Stasi appartenant à Vladimir Poutine retrouvée en Allemagne

Une pièce d’identité de la Stasi appartenant à Vladimir Poutine retrouvée en Allemagne

Une pièce d’identité de la Stasi utilisée par Vladimir Poutine lorsqu’il était un espion soviétique dans l’ancienne Allemagne de l’Est a été retrouvé dans les archives de la police secrète soviétique à Dresde.

Le président russe a exprimé sa fierté quant à son passé d’officier communiste du KGB à Dresde dans les années 1980.

Son passe au sein de la Stasi a été découvert lors de recherches au sujet de la coopération étroite qu’il y a eu entre le KGB et la Stasi.

M. Poutine, alors major du KGB, a obtenu ce passe en 1985, il l’a donc utilisé, mais rien ne prouve qu’il a espionné pour le compte de la Stasi.

Dans un communiqué diffusé ce mardi 11 décembre, le département des archives de la Stasi (BStU) a déclaré que M. Poutine “avait reçu ce laissez-passer afin de pouvoir mener à bien ses travaux au KGB en coopération avec la Stasi”.

“Les recherches actuelles ne donnent aucune indication sur le fait que Vladimir Poutine a travaillé pour le MfS”, précise le communiqué.

M. Poutine, né à Léningrad (aujourd’hui Saint-Pétersbourg), a été affecté en Allemagne de l’Est en 1985, à l’âge de 33 ans. Ses deux filles sont nées au cours de cette affectation. Il a désormais 66 ans.

M. Poutine était un officier du KGB à Dresde jusqu’en décembre 1989 inclus, lorsque le régime communiste est-allemand s’est effondré au milieu de protestations massives en faveur de la démocratie.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.