L’armée allemande “pourrait recruter des citoyens européens”

L’armée allemande “pourrait recruter des citoyens européens”

Sept ans après que l’Allemagne ait mis fin à la conscription, son responsable de la Défense a déclaré que l’emploi de citoyens européens était “une option” pour pourvoir des postes d’expert.

L’inspecteur général de l’armée, Eberhard Zorn, a déclaré que les forces devaient “regarder dans toutes les directions en période de pénurie de personnel qualifié”, telles que des médecins et des informaticiens.

Les forces armées allemandes ont connu des années de sous-investissement.

L’Allemagne compte augmenter ses effectifs militaires de 21 000 hommes d’ici 2025.

Le pays s’est également engagé à augmenter son budget de défense de 1,2% à 1,5% de son produit intérieur brut d’ici 2024, alors que le président Donald Trump lui reprochait de ne pas atteindre l’objectif de 2% du PIB fixé par l’OTAN.

La ministre de la Défense, Ursula von der Leyen, a déclaré ce jeudi 27 décembre dans une interview que 182 000 soldats en uniforme étaient maintenant employés par l’armée, soit une augmentation de 6 500 en deux ans. Dans sept ans, cela devrait atteindre 203 000.

Elle a dit que l’armée était composée de 12% de femmes et que cette année seulement, une personne sur trois demandant à devenir officier était une femme.

Que propose le chef de la Défense allemande ?

Le général Zorn a déclaré au groupe de presse Funke que “bien sûr, la Bundeswehr a besoin de personnel” et que l’armée devait “faire pression pour avoir une nouvelle génération appropriée”, alors que le recrutement de citoyens européens est “une option” à examiner uniquement dans des domaines spécialisés.

Le groupe de presse a déclaré que le gouvernement avait déjà consulté les partenaires de l’UE et que la plupart avaient réagi avec prudence, en particulier en Europe de l’Est.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.