Carlos Ghosn risque de passer six mois de plus en prison, selon son avocat

Carlos Ghosn risque de passer six mois de plus en prison, selon son avocat

L’ancien président de Nissan, Carlos Ghosn, pourrait être emprisonné six mois supplémentaires, a annoncé son avocat.

Ce mardi 8 janvier, M. Ghosn comparaissait devant le tribunal pour la première fois depuis son arrestation au Japon en novembre dernier.

Accusé de mauvaise conduite financière, il a déclaré à la cour qu’il avait été “accusé à tort et détenu injustement”.

Carlos Ghosn, 64 ans, a déjà été salué pour avoir sauvé Nissan. Il a été conduit au tribunal menottes aux poignets avec une corde autour de la taille.

L’homme d’affaires est une figure dominante de l’industrie automobile. Jusqu’à présent, il a été arrêté trois fois. Sa détention actuelle a pris fin le 11 janvier.

Quand les médias lui ont demandé si son client pouvait espérer être libéré sous caution à la fin de cette période de détention, son avocat, Motonari Otsuru, a déclaré : “En général, dans de tels cas au Japon, la demande de remise en liberté n’est pas approuvée avant le premier procès.”

Il a ensuite déclaré que ce premier procès pourrait avoir d’ici six mois.

Son arrestation initiale a choqué l’industrie et sa longue détention a suscité quelques critiques.

Mais un juge a déclaré que l’incarcération de M. Ghosn était justifiée afin d’empêcher toute altération des preuves et tout risque de fuite.

Quelles sont les accusations ?

M. Ghosn, qui a été salué comme l’homme qui a sauvé Nissan en nouant une alliance avec Renault, est accusé “d’actes répréhensibles importants”, notamment de la sous-déclaration de son package salarial et de l’utilisation personnelle des actifs de l’entreprise.

Le dirigeant, âgé de 64 ans, est accusé d’avoir transféré des pertes liées aux investissements personnels d’une valeur de 1,85 milliard de yens (14,79 millions d’euros) pour les opérations de change avec Nissan.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.