Meng Hongwei : l’épouse de l’ex-chef d’Interpol demande l’asile à la France

Meng Hongwei : l’épouse de l’ex-chef d’Interpol demande l’asile à la France

L’épouse de Meng Hongwei, président d’Interpol disparu en Chine depuis septembre, a demandé l’asile en France pour elle-même et ses deux enfants.

Sa sécurité menacée

Grace Meng et ses enfants, des jumeaux de sept ans, vivent à Lyon, siège de l’agence de police internationale. Son mari Meng Hongwei a disparu lors d’une visite en Chine.

En octobre, les autorités chinoises ont déclaré que M. Meng faisait l’objet d’une enquête pour corruption présumée.

Sa femme et ses enfants sont sous la protection de la police, après avoir reçu des menaces.

Citée par la radio France Inter ce vendredi 18 janvier, elle a déclaré : “Je crains qu’ils ne me kidnappent.”

“J’ai reçu des appels téléphoniques étranges. Même ma voiture a été endommagée. Deux Chinois – un homme et une femme – m’ont suivi à l’hôtel”, a-t-elle déclaré.

Dans ses interviews accordées aux médias, elle refuse de se montrer, craignant pour sa sécurité.

Le jour où son mari a disparu, elle a déclaré qu’il lui avait envoyé un message sur les réseaux sociaux lui disant d ‘”attendre mon appel” avant d’envoyer un emoji représentant un couteau, traduisant d’un danger.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.