Soudan : un docteur et un adolescent abattus lors de manifestations antigouvernementales

Soudan : un docteur et un adolescent abattus lors de manifestations antigouvernementales

Un médecin et un adolescent de 16 ans ont été tués au Soudan lors de manifestations contre le président Omar al-Bashir.

Les deux hommes ont reçu une balle dans la tête tirée par les forces de l’Etat qui visaient directement les manifestants, a déclaré un membre du Syndicat des médecins soudanais à la BBC.

Neuf autres manifestants auraient été blessés dans les affrontements alors qu’ils organisaient un sit-in dans un hôpital de la capitale, Khartoum.

C’est la cinquième semaine de manifestations antigouvernementales.

« Depuis le début, les forces de sécurité ont réagi par une utilisation excessive de la force et des balles réelles », a déclaré le Dr Amjed Farid.

Le médecin qui est décédé avait « plus de 14 balles réelles dans le corps », a-t-il ajouté.

Les manifestants s’étaient rassemblés devant le Royal Care International Hospital du district de Burri, dans la capitale, pour un sit-in.

Des activistes en ligne ont déclaré que les forces de sécurité avaient utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser la foule et procédé à des arrestations massives.

Un porte-parole de l’opposition a déclaré à l’agence de presse AFP qu’une troisième personne avait été tuée lors de manifestations ce jeudi 17 janvier.

Selon l’agence de presse Reuters, les forces gouvernementales ont tiré à balles réelles sur des milliers de personnes qui s’étaient rassemblées pour rendre hommage à l’une des personnes décédées lors d’une précédente manifestation.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.