Le président soudanais Omar al-Bashir ridiculise ses opposants et leur utilisation des réseaux sociaux

Le président soudanais Omar al-Bashir ridiculise ses opposants et leur utilisation des réseaux sociaux

Le président soudanais Omar al-Bashir a ridiculisé l’utilisation des médias sociaux par ses opposants pour organiser des manifestations récentes contre son pouvoir.

De nombreuses manifestations

“Les changements de gouvernement ou de président ne peuvent se faire via WhatsApp ou Facebook. Cela ne peut se faire que par des élections”, a-t-il déclaré devant ses partisans.

Il faisait alors référence aux nouvelles manifestations qui ont eu lieu dans la capitale, Khartoum.

Ces manifestations ont commencé en décembre à propos de la réduction des subventions sur le pain, mais se sont depuis transformées en colère contre le régime de M. Bashir.

Le gouvernement soudanais a déclaré que 30 personnes avaient été tuées dans des affrontements depuis le début des troubles. Les groupes de défense des droits de l’homme estiment à plus de 40 le nombre de morts.

M. Bashir a profité d’un rassemblement de ses partisans dans la ville de Kassala, à l’est du pays, pour se moquer de ses opposants politiques.

Il a déclaré que seules des élections pourraient entraîner un changement de gouvernement.

Les autorités soudanaises ont tenté de bloquer les médias sociaux dans le pays.

Mais un médecin de Khartoum a déclaré à au média britannique BBC plus tôt cette semaine que des personnes contournaient le blocus en utilisant des réseaux privés virtuels (VPN), qui peuvent masquer la localisation d’un utilisateur.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.