Le Pakistan détient des proches d’un dirigeant d’une organisation terroriste

Le Pakistan détient des proches d’un dirigeant d’une organisation terroriste

Le Pakistan a arrêté des dizaines de militants présumés à la suite de l’attaque au Cachemire sous administration indienne, qui a déclenché une crise avec l’Inde.

Parmi les personnes arrêtées figurent le fils et le frère de Masood Azhar, fondateur du groupe militant Jaish-e-Mohammad (JeM), qui a revendiqué la responsabilité de l’attentat-suicide.

Selon des responsables, 44 activistes présumés sont en “détention préventive”.

Escalade avec l’Inde

Le Pakistan est sous pression internationale pour réprimer les réseaux de militants depuis l’attaque du 14 février.

Cela a déclenché une crise avec l’Inde qui menaçait de dégénérer en conflit militaire, et Delhi a déclaré qu’elle avait mené des frappes aériennes sur un camp d’entraînement du JeM en réponse.

S’exprimant sur les détentions des militants, le secrétaire pakistanais de l’Intérieur, Azam Suleman Khan, a déclaré à la presse que si les enquêteurs trouvaient “des preuves contre eux, elles seraient poursuivies”, sinon, elles seraient libérées.

Le JeM est désigné comme organisation terroriste par l’Inde et les Nations Unies, ainsi que par le Royaume-Uni, les États-Unis et la France.

Le Pakistan a déclaré que ces arrestations ne résultaient d’aucune pression extérieure, bien que les responsables indiens aient réagi avec scepticisme.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.