Panne d’électricité au Venezuela : Juan Guaidó ciblé par une enquête pour sabotage

Panne d’électricité au Venezuela : Juan Guaidó ciblé par une enquête pour sabotage

Le procureur en chef du Venezuela, Tarek Saab, a déclaré qu’il avait demandé à la Cour suprême d’enquêter sur le chef de l’opposition, Juan Guaidó, qui aurait saboté le système électrique du pays.

Une grande partie du Venezuela est sans électricité depuis ce jeudi 7 mars.

Le président Nicolás Maduro a déclaré qu’une “technologie américaine” avait été utilisée pour saboter le réseau électrique et a pointé du doigt l’opposition.

M. Guaidó a déclaré pour sa part que c’était dû à la mauvaise gestion du gouvernement.

L’annonce de M. Saab intervient quelques heures à peine après que le président Maduro eut déclaré dans un message télévisé à la nation que “l’heure de la justice a sonné” et que celle-ci “poursuivra le responsable de cette attaque criminelle contre le système électrique vénézuélien”.

Par ailleurs, les États-Unis se préparent à imposer des sanctions supplémentaires “très importantes” contre les institutions financières vénézuéliennes dans les prochains jours, a déclaré l’envoyé spécial américain Elliott Abrams, sans donner plus de détails.

Les États-Unis ont déjà imposé des sanctions visant à réduire les ventes de pétrole au Venezuela et ont ciblé un nombre croissant de personnes et d’entreprises liées au gouvernement Maduro.

Impasse

Le geste contre M. Guaidó survient à un moment de forte tension dans le pays. Nicolás Maduro et lui-même se réclament tous deux présidents du Venezuela.

Les deux hommes sont en désaccord depuis que M. Guaidó s’est proclamé président par intérim le 23 janvier, affirmant que l’élection qui a ramené M. Maduro au pouvoir pour un second mandat en mai dernier n’avait été ni libre ni équitable.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.