Des craintes sur les projets d’extradition entre Hong Kong et la Chine

Des craintes sur les projets d’extradition entre Hong Kong et la Chine

Le gouvernement de Hong Kong a proposé des modifications aux lois sur l’extradition qui pourraient permettre de transférer des suspects vers la Chine continentale pour y être jugés. Cette décision a encore alimenté les craintes autour de l’érosion de l’indépendance judiciaire de la ville sous l’influence croissante de Pékin.

Le gouvernement de Hong Kong examinera également les demandes d’extradition de Taïwan et de Macao après les nouvelles modifications.

Des responsables ont déclaré que le changement était nécessaire pour qu’un suspect de meurtre puisse être extradé vers Taïwan pour y être jugé, et que la Chine continentale et Macao devaient être inclus dans le changement afin de fermer une “échappatoire systématique”.

La chef de Hong Kong, Carrie Lam, a fait pression pour que les amendements soient adoptés avant juillet.

Quels sont les changements ?

Les modifications permettront aux autorités de la Chine continentale, de Taiwan et de Macao de demander l’extradition de suspects accusés d’actes criminels, tels que le meurtre et le viol.

Les demandes seront ensuite décidées au cas par cas.

Plusieurs infractions commerciales telles que l’évasion fiscale ont été retirées de la liste des infractions passibles d’extradition compte tenu des préoccupations du monde des affaires.

Il y a eu beaucoup d’opposition publique et des critiques qui expliquent que des personnes, notamment des journalistes, pourraient être soumises à une détention arbitraire, à un procès inéquitable et à la torture sous le système judiciaire chinois.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.