Etats-Unis : un nombre croissant de démocrates appellent à la destitution de Donald Trump

Etats-Unis : un nombre croissant de démocrates appellent à la destitution de Donald Trump

Trois autres démocrates américains de premier plan ont appelé à la destitution de Donald Trump, après que les récentes déclarations du conseiller spécial Robert Mueller en charge d’une enquête sur le président américain.

Ce mercredi 29 mai, M. Mueller a déclaré que son enquête n’avait pas exonéré M. Trump d’entrave à la justice, ce qui contredit les affirmations du président.

M. Mueller a pour mission d’enquêter sur l’ingérence de la Russie lors de l’élection présidentielle de 2016.

Il a déclaré qu’inculper un président en exercice pour crime n’était pas préférable. La question de la destitution a divisé le Parti démocrate, un nombre croissant de législateurs s’opposant à Nancy Pelosi, présidente du Parlement. Mme Pelosi n’est également pas en faveur de cette idée, arguant que ce serait contre-productif.

Les remarques de M. Mueller ont toutefois incité les trois principaux candidats à la présidentielle démocrate à appeler en chœur à la destitution du président, portant ainsi le total des candidats déclarés à 10 sur 23.

Qui appelle à la destitution ?

En réponse aux remarques de M. Mueller, les candidats démocrates Cory Booker, Kirsten Gillibrand et Pete Buttigieg ont plaidé publiquement pour la première fois en faveur d’une destitution.

“Le Congrès a l’obligation légale et morale d’entamer immédiatement une procédure d’impeachment”, a ainsi déclaré M. Booker, sénateur du New Jersey.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.