La méfiance envers la vaccination est une menace majeure sur la santé, préviennent les experts

La méfiance envers la vaccination est une menace majeure sur la santé, préviennent les experts

La méfiance du public à l’égard des vaccins est un problème dans la lutte contre les maladies infectieuses mortelles, mais évitables, avertissent les experts.

La plus grande étude mondiale sur les attitudes vis-à-vis de la vaccination suggère que la confiance est faible dans certaines régions.

L’analyse Wellcome Trust inclut les réponses de plus de 140 000 personnes dans plus de 140 pays.

L’Organisation mondiale de la santé cite la méfiance à l’égard des vaccins comme l’une des 10 principales menaces à la santé mondiale.

L’enquête mondiale réussit à donner un ordre d’idée du nombre de personnes qui affirment avoir peu confiance en la vaccination.

Lorsque leur a été demandé si les vaccins étaient sans danger :

79% des interrogés se sont dit “plutôt” ou “fortement” d’accord

7% plutôt ou fortement en désaccord

14% ni d’accord ni en désaccord

Lorsque leur a été demandé s’ils pensaient que les vaccins fonctionnaient :

84% des interrogés sont d’accord soit fortement soit plutôt

5% soit fortement ou plutôt en désaccord

12% ni d’accord ni en désaccord

Pourquoi est-ce important ?

Il existe des preuves scientifiques irréfutables selon lesquelles la vaccination constitue la meilleure défense contre les infections mortelles, telles que la rougeole, entre autres.

Les vaccins protègent des milliards de personnes dans le monde. Grâce à eux, des maladies ont disparu, telles que la variole, et d’autres ont fortement chuté, comme la polio.

Mais certaines autres maladies, telles que la rougeole, connaissent une recrudescence et les experts affirment que les personnes qui choisissent de ne pas se vacciner, par peur et à cause de la désinformation, en sont l’une des principales causes.

La Docteure Ann Lindstrand, experte en immunisation à l’OMS, a déclaré que la situation actuelle était extrêmement grave.

“L’hésitation à l’égard des vaccins pourrait, au moins dans certaines régions, réellement entraver les véritables progrès accomplis par le monde dans la lutte contre les maladies évitables par la vaccination”, a-t-elle déclaré.

“Toute résurgence de ces maladies constitue un recul inacceptable.”

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.