Bruxelles déplore les “obstacles au vote” au Royaume-Uni lors des élections européennes de mai

Bruxelles déplore les “obstacles au vote” au Royaume-Uni lors des élections européennes de mai

La Commission européenne s’est plainte au gouvernement britannique des obstacles qui ont empêché de nombreux citoyens européens de voter au Royaume-Uni lors des élections européennes.

De nombreux électeurs d’autres États membres résidant au Royaume-Uni qui ont été incapables de voter le 23 mai ont exprimé leur colère.

Dans une lettre adressée à la BBC au Cabinet britannique, un commissaire européen a déclaré que ces électeurs ont rencontré “un certain nombre d’obstacles à la participation”.

Le gouvernement britannique a déclaré avoir “pris toutes les mesures juridiques nécessaires” avant le vote.

La commissaire européenne à la Justice, Vera Jourova, a déclaré dans sa lettre du 21 juin que le Royaume-Uni avait “l’obligation de respecter le droit de vote des citoyens de l’Union et de prendre les mesures nécessaires pour que ce droit de vote puisse effectivement être exercé”.

Elle a déclaré que lors des élections européennes de 2014 “les mêmes problèmes ont été rencontrés par les citoyens de l’Union” souhaitant voter au Royaume-Uni. En outre, le Royaume-Uni s’était engagé à remédier à ces problèmes avant les élections de mai 2019.

Quelques heures après l’ouverture des isoloirs, le hashtag #deniedmyvote (“mon vote refusé”) était remonté en tendance sur Twitter, des citoyens de l’UE affirmant qu’ils avaient été refoulés des bureaux de vote au Royaume-Uni.

Mme Jourova a indiqué que les autorités britanniques avaient été confrontées à des “difficultés pratiques” lors de l’organisation des élections au Parlement européen, le Royaume-Uni s’apprêtant à quitter l’UE le 29 mars, mais que le 11 avril l’UE avait accepté de prolonger l’échéance au 31 octobre.

Elle a demandé au gouvernement britannique de fournir des informations sur les obstacles rencontrés par les électeurs européens au Royaume-Uni, ainsi que des données “sur les incidents signalés et les plaintes déposées auprès des autorités britanniques”.

Le Royaume-Uni accueille environ 3,2 millions de ressortissants des 27 autres États membres, tandis qu’environ 1,3 million de citoyens britanniques vivent ailleurs dans l’UE.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.