Conflit en Libye : un drone tue des dizaines de personnes

Conflit en Libye : un drone tue des dizaines de personnes

Au moins 42 personnes sont mortes dans une attaque de drones dans le sud-ouest de la Libye menée par les forces du général Khalifa Haftar, un rebelle, ont annoncé des responsables locaux.

Multiplication des attaques de drone

L’attaque aurait touché une assemblée publique à Murzuq, selon des reportages.

Les forces du général Haftar – basées dans l’est de la Libye – affirment avoir pris pour cible la ville tard ce dimanche 4 août, mais démentent viser les civils.

Le pays est déchiré par les conflits depuis la chute du leader de longue date, Mouammar Kadhafi, en 2011.

La frappe aérienne a fait 42 morts et plus de 60 blessés, dont 30 “dans un état critique” à la mairie du quartier de Qalaa, où plus de 200 personnes s’étaient retrouvées pour “régler des différends sociaux”, a déclaré à l’AFP un responsable du conseil, AFRA .

Les médias locaux ont annoncé précédemment que l’attaque avait frappé une fête de mariage.

Le gouvernement d’Accord national (GNA) soutenu par l’ONU a condamné l’attaque contre les médias sociaux et a accusé les forces du général Haftar de l’avoir menée.

Il a également exhorté l’ONU à “mener une enquête sur les crimes commis par les milices de Haftar à Murzuq”.

Les médias pro-Haftar ont déclaré que l’attaque visait des mercenaires tchadiens, faisant référence au groupe ethnique Tebu qui s’oppose au général Haftar.

Des mois de combats entre le GNA et les forces de M. Haftar ont coûté la vie à plus de 1 000 personnes depuis avril, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

C’est la deuxième fois en deux mois qu’une attaque aérienne présumée par les forces du général Haftar fait de nombreuses victimes civiles.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.