Un dirigeant chiite du Nigeria demande à sortir de prison pour se faire soigner en Inde

Un dirigeant chiite du Nigeria demande à sortir de prison pour se faire soigner en Inde

Un tribunal nigérian a autorisé le chef d’un groupe de musulmans chiites pro-iraniens prohibé dans le pays de demander un congé maladie en Inde après plus de trois ans de détention.

Les partisans d’Ibrahim Zakzaky manifestent depuis des mois dans les rues de la capitale, Abuja, pour réclamer sa libération.

Cheikh Zakzaky, 66 ans, a été inculpé pour homicide et reconnu coupable d’autres infractions, qu’il nie toutes.

Ses partisans affirment qu’il a subi deux blessures et qu’il perd la vue.

Le tribunal a également ordonné à une délégation d’accompagner Sheikh Zakzaky en Inde pour s’assurer qu’il reviendrait en détention après avoir été soigné.

Le Mouvement islamique au Nigéria (MIN), fondé par Cheikh Zakzaky il y a quatre décennies, a salué la décision du tribunal comme une “victoire de la vérité et de la justice contre la tyrannie et l’impunité”.

Il accusait les autorités nigérianes d’avoir infligé des “blessures brutales” à Cheikh Zakzaky et à son épouse Malama Zeenat Ibrahim, en garde à vue depuis 2015.

Pourquoi le MIN a-t-il été interdit ?

Le groupe religieux a été interdit en juillet après des mois de manifestations qui ont vu de violents affrontements entre les manifestants et les forces de sécurité – dont un à l’extérieur du bâtiment du parlement fédéral. Plusieurs personnes ont été tuées au cours des manifestations, notamment un officier de police supérieur et un journaliste.

Le président nigérian, Muhammadu Buhari, a déclaré que le groupe avait été “repris par des extrémistes qui ne croyaient pas aux manifestations pacifiques, mais qui avaient plutôt recours à la violence”.

Qui est Cheikh Zakzaky ?

Né en 1953 dans l’État de Kaduna, dans le nord du Nigéria, Cheikh Zakzaky a fondé le MIN dans sa jeunesse et est largement reconnu pour la croissance du chiisme au Nigéria.

La communauté musulmane chiite du pays était pratiquement inexistante il y a 30 ans, mais on estime actuellement qu’elle se situe entre 5% et 17% des 100 millions d’habitants du Nigéria.

Cheikh Zakzaky s’est converti au chiaïsme il y a environ quarante ans après sa visite en Iran. Il a été fortement influencé par la révolution iranienne de 1979, qui a vu l’ayatollah Khomeiny prendre le pouvoir au Shah, qui était soutenu par les États-Unis.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.