Les partis allemands indignés après l’élection d’un néo-nazi dans une petite ville

Les partis allemands indignés après l’élection d’un néo-nazi dans une petite ville

De hauts responsables politiques des partis au pouvoir en Allemagne ont exprimé leur colère face à l’élection d’un néo-nazi à la mairie de la ville de Hesse.

Stefan Jagsch, du Parti démocrate national d’extrême droite (NPD), a été élu à l’unanimité par sept conseillers à Waldsiedlung, près de Francfort-sur-le-Main.

M. Jagsch a gagné parce qu’aucun rival ne lui était opposé. La petite ville compte environ 2 650 habitants.

Le NPD a survécu aux efforts visant à l’interdire, mais il est considéré comme “anti-constitutionnel”.

Les élus locaux représentant le parti démocrate-chrétienn CDU de la chancelière Angela Merkel, son partenaire au pouvoir les sociaux-démocrates de centre-gauche (SPD) et les libéraux démocrates libéraux (FDP) ont tous voté pour M. Jagsch.

“Le candidat du NPD a comblé un vide”, a déclaré Markus Brando, leader du SPD à Altenstadt, qui comprend Waldsiedlung.

De hauts responsables du parti ont condamné cette initiative. Annegret Kramp-Karrenbauer, dirigeant de la CDU, a appelé à l’annulation de l’élection. Son secrétaire général, Paul Ziemiak, a déclaré que “l’élection d’un membre d’un parti qui poursuit des objectifs anticonstitutionnels est une honte”.

Le secrétaire général du SPD, Lars Klingbeil, a également tweeté son indignation : “Le SPD a une position très claire : nous ne coopérons pas avec les nazis! Jamais! Cela vaut pour le niveau fédéral, les régions et les districts. La décision prise à # Altenstadt est incompréhensible et injustifiable. Elle doit être inversée immédiatement “.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.