Stena Impero : le pétrolier britannique saisi quitte les eaux iraniennes

Stena Impero : le pétrolier britannique saisi quitte les eaux iraniennes

Un pétrolier battant pavillon britannique a quitté l’Iran deux mois après sa saisie pour violation des règles maritimes.

Stena Bulk – le propriétaire suédois du Stena Impero – a déclaré cette semaine que le navire était en train de quitter le port de Bandar Abbas, où il était ancré depuis le 20 juillet.

Le navire a été embarqué dans le détroit d’Hormuz deux semaines après la retenue d’un pétrolier iranien au large de Gibraltar avec l’aide du Royal Marines du Royaume-Uni.

Téhéran a fermement nié avoir pris le navire comme un acte de représailles au rétablissement de sanctions américaines envers l’Iran.

Erik Hanell, PDG de Stena Bulk, a déclaré que le Stena Impero se rendrait à Dubaï, où les membres de l’équipage seraient informés de la situation et recevaient des examens médicaux.

“Un soutien complet sera offert à l’équipage et aux familles dans les prochaines semaines pour les aider à se rétablir”, a-t-il déclaré dans un communiqué.

Le 4 juillet, les forces britanniques ont saisi le pétrolier iranien Adrian Darya-1 – précédemment appelé Grace One -, soupçonné d’avoir enfreint les sanctions imposées par l’UE à la Syrie.

Après sa publication, les États-Unis ont mis le navire sur une liste noire, s’engageant à imposer des sanctions à tout acheteur des 2,1 millions de barils de pétrole brut iranien se trouvant à bord.

L’Iran a annoncé en septembre que le navire avait vendu sa cargaison, ce qui a amené le secrétaire britannique aux Affaires étrangères, Dominic Raab, à appeler l’ambassadeur de Téhéran au Foreign Office.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.