Donald Trump “a suggéré de tirer sur les migrants en visant les jambes”

Donald Trump “a suggéré de tirer sur les migrants en visant les jambes”

Selon un nouvel ouvrage paru aux États-Unis, le président américain Donald Trump a suggéré de tirer dans les jambes des migrants souhaitant traverser la frontière américaine illégalement afin de les ralentir.

Le livre, écrit par deux journalistes du New York Times, indique que M. Trump a suggéré des méthodes extrêmes pour dissuader les migrants de franchir la frontière sud.

Construire un mur à la frontière mexicaine est l’un des principaux objectifs de la politique de M. Trump.

La construction du mur a désormais commencé, avec un budget alloué de 3,6 milliards de dollars pour son développement.

Quelles sont les revendications des auteurs ?

Le livre – intitulé “Les guerres de la frontière”, rédigé par les journalistes Michael Shear et Julie Davis, et basé sur des entretiens avec plus d’une douzaine de responsables anonymes – a été publié par le New York Times .

Il fait la chronique d’une semaine en mars 2019, au cours de laquelle M. Trump aurait tenté d’empêcher toute migration venant du Sud vers les États-Unis.

Selon un extrait, le président a suggéré en privé à ses collaborateurs que des soldats abattent des migrants aux jambes, mais on lui a dit que ce serait illégal.

Auparavant, M. Trump avait fait une déclaration publique suggérant aux soldats de tirer sur les migrants qui jetaient des pierres.

M. Trump aurait suggéré d’autres mesures extrêmes, selon le livre.

“En privé, le président a souvent parlé de fortifier le mur frontalier en question avec une tranchée remplie d’eau, remplie de serpents ou d’alligators, incitant les assistants à demander une estimation des coûts. Il voulait que le mur soit électrifié, avec des pointes pouvant percer la chair humaine,” selon un extrait du livre.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.