Attaque antisémite en Allemagne : un dirigeant juif critique la “négligence” de la police

Attaque antisémite en Allemagne : un dirigeant juif critique la “négligence” de la police

La principale association communautaire juive allemande a accusé la police de “négligence” après qu’un homme armé ait tué deux personnes lors de l’attaque d’une synagogue dans l’est du pays.

Le président du Conseil central des Juifs a déclaré qu’il était “scandaleux” que la police ne protège pas la synagogue de Halle pendant la fête juive de Yom Kippour.

Le syndicat de la police allemande (GdP) a déclaré que la police ne pouvait pas assurer la protection des lieux de culte 24 heures sur 24.

Le suspect armé, nommé uniquement Stephan B par les autorités, a été arrêté.

Environ 2 200 personnes ont visionné la vidéo de l’attaque en direct qu’il aurait postée sur la plateforme de jeux en ligne Twitch.

“Si la police avait été postée à l’extérieur de la synagogue, cet homme aurait pu être désarmé avant d’attaquer”, a déclaré le président du conseil, Josef Schuster, à la radio publique Deutschlandfunk.

Dans un tweet, M. Schuster a ajouté que c’était “un miracle qu’il n’y est pas plus de victimes” lors de l’incident à la synagogue de la ville. Environ 60 fidèles étaient à un service de Yom Kippour lors de l’attaque.

Les autorités allemandes disent que le suspect est un ressortissant allemand.

La vidéo – qui a été retirée de Twitch – le montrait en train de faire des commentaires antisémites et misogynes à la caméra avant de se rendre à la synagogue et de tirer depuis la porte d’entrée du lieu de culte.

Après n’avoir pas pu entrer dans la synagogue, il a abattu deux personnes : une femme dans une rue proche et un homme touché par des coups de feu tirés dans un magasin de kebabs situé à environ 500 mètres. Deux personnes ont également été blessées par balles et ont subi une intervention chirurgicale.

Selon certaines informations, le tireur aurait également tenté de déclencher des explosifs dans la synagogue.

Des témoins ont affirmé qu’il était lourdement armé et un “manifeste” antisémite en ligne, attribué à lui, montre des armes à feu qu’il aurait apparemment fabriquées chez lui.

Les survivants affirment qu’ils sont restés à l’abri derrière les lourdes portes verrouillées de la synagogue jusqu’à l’arrivée de la police, qui a pris plus de 10 minutes.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.