Claudia López : une femme ouvertement homosexuelle élue au poste de maire de Bogotá

Claudia López : une femme ouvertement homosexuelle élue au poste de maire de Bogotá

Claudia López, une politicienne homosexuelle qui se présente comme “incorruptible”, est devenue la première femme à être élue maire de la capitale colombienne, Bogotá.

La candidate du centre-gauche âgée de 49 ans a recueilli environ 35,2% des suffrages.

Le poste de maire de Bogotá est considéré comme le deuxième plus important en Colombie après la présidence.

“Non seulement nous avons gagné, mais nous changeons l’histoire”, a déclaré Mme López sur Twitter.

Elle a battu de peu le libéral Carlos Fernando Galán, qui a reçu 32,5% des voix.

Qui est Claudia López ?

Journaliste devenue politicienne, Mme López est membre du parti de l’Alliance verte du pays. Reconnue pour ses critiques virulentes à l’égard des politiciens de droite, elle a également été fortement impliquée dans les efforts anti-corruption en Colombie.

Ses promesses consistent notamment à envoyer plus de policiers dans les rues, à lutter contre le travail des enfants et à créer de meilleures possibilités d’éducation pour les personnes de plus de 45 ans.

La victoire de Mme López a également été un motif de célébration parmi la communauté gay du pays. Sa compagne est Angélica Lozano, une collègue politique de l’Alliance verte.

“C’est le jour de la femme”, a déclaré Mme López à ses partisans célébrant sa victoire dans la capitale. “Nous savions que ce n’était qu’en nous unissant que nous pourrions gagner. Nous l’avons fait. Nous nous sommes unis, nous avons gagné et nous avons marqué l’histoire !”

Renata Segura, directrice associée du Forum pour la prévention des conflits et la paix, une proche du couple, a déclaré sur Twitter : “C’est un symbole capital, un signe de changement et une bonne nouvelle.”

Que s’est-il passé lors des élections ?

Selon la mission d’observation électorale, sept candidats ont été tués, une douzaine ont été attaqués et plus d’une centaine menacés à travers le pays.

En dépit de la violence, le responsable du bureau d’enregistrement national a déclaré que les scrutins étaient les plus pacifiques des récentes élections locales et régionales.

L’ancien groupe de guérilla de gauche, les Farc, qui a signé un accord de paix historique avec le gouvernement en 2016 après plus de 50 ans de conflit, a présenté des candidats aux élections pour la deuxième fois.

Ils ont obtenu la majorité dans un gouvernement municipal du sud-ouest du pays.

Au nord, Guillermo Torres, un ancien guérillero reconnu comme étant le chanteur des Farc pour ses interprétations de musique folklorique traditionnelle colombienne, a été élu maire du district de Bolivar.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.