Israël mène des “frappes à grande échelle” contre les forces iraniennes en Syrie

Israël mène des “frappes à grande échelle” contre les forces iraniennes en Syrie

Israël a déclaré avoir touché des dizaines de cibles en Syrie appartenant au gouvernement syrien et aux forces iraniennes alliées.

L’armée israélienne a déclaré que ces “frappes à grande échelle” étaient une réponse à des roquettes lancées par une unité iranienne sur Israël.

La Syrie a déclaré que deux civils étaient morts et que les défenses antiaériennes syriennes avaient abattu la plupart des missiles au-dessus de Damas. D’autres rapports disent que le nombre de morts était plus élevé.

Selon des sources locales, de fortes explosions ont été entendues dans la capitale. Les images sur les médias sociaux montrent un certain nombre d’incendies.

Mardi matin, l’armée israélienne a annoncé avoir intercepté quatre roquettes tirées depuis la Syrie vers le nord d’Israël. Elle a précisé que les roquettes n’avaient pas touché le sol.

Israël a mené des centaines de frappes en Syrie depuis le début de la guerre civile en 2011.

Le gouvernement israélien a tenté de contrecarrer ce qu’il appelle le “retranchement militaire” de l’Iran et de bloquer les envois d’armes iraniennes au mouvement libanais du Hezbollah.

Un haut responsable de la sécurité israélienne a déclaré que les Israéliens avaient décidé de lancer une puissante frappe de représailles afin d’indiquer qu’ils “changeaient de ton” – autrement dit que même une petite attaque syrienne déclencherait une réaction d’ampleur, rapporte la BBC.

Qu’a dit Israël ?

Tôt, mercredi, les Forces de défense israéliennes (IDF) ont tweeté que les frappes visaient des positions de la force Qods d’Iran et des forces armées syriennes.

“Au cours de notre attaque contre des cibles terroristes iraniennes et syriennes, un missile de défense aérienne syrien a été lancé malgré des avertissements clairs de s’abstenir. De ce fait, plusieurs batteries de défense aérienne syriennes ont été détruites”, a déclaré l’armée.

L’armée israélienne a également déclaré qu’elle tenait “le régime syrien responsable des actes qui se déroulent sur son territoire et le mettait en garde de ne pas permettre de nouvelles attaques contre Israël”.

La Force Qods d’Iran est l’aile externe des opérations du Corps de la Garde de la révolution islamique (CGRI).

Israël n’a pas ciblé les systèmes de missiles sol-air avancés S-300 de fabrication russe déployés près des positions des troupes russes, ont rapporté les médias israéliens.

La Russie, dont les forces ont contribué à renverser la tendance de la guerre civile syrienne en faveur du président Bashar al-Assad, a condamné les frappes israéliennes.

Moscou, dont le système de défense aérienne couvre la majeure partie de l’espace aérien de la Syrie, n’interfère généralement pas avec les frappes israéliennes sur les forces iraniennes et leurs affiliés.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.