Un député indien appelle au “lynchage” des violeurs d’Hyderabad

Un député indien appelle au “lynchage” des violeurs d’Hyderabad

Un député indien a déclaré que les hommes qui ont violé et assassiné la vétérinaire âgée de 27 ans à Hyderabad devraient être “lynchés”.

“Je sais que ça a l’air dur, mais ce genre de personnes devrait être présentées en public et lynchées”, a déclaré Jaya Bachchan au Parlement indien.

Plusieurs autres députés de tous les horizons politiques ont également condamné ce viol et meurtre commis en bande.

Des manifestations ont eu lieu dans toute l’Inde après que les restes carbonisés de la victime aient été retrouvés après sa disparition la semaine dernière.

La police a déclaré avoir arrêté les quatre hommes qui avaient violé et assassiné la jeune femme.

Le nombre de viols et de violences à l’égard des femmes reste élevé malgré une colère générale suscitée par des affaires très médiatisées dans le pays.

Ce lundi 2 décembre, la colère dans les rues a été reflétée au Parlement avec de nombreux députés exigeant de savoir quelles mesures le gouvernement envisageait de prendre pour rendre le pays plus sûr pour les femmes.

Mme Bachchan, une ancienne actrice de Bollywood très active sur les questions relatives aux droits des femmes, a conduit les députés à demander justice pour la victime.

“Je pense qu’il est temps … Les gens veulent que le gouvernement leur donne une réponse appropriée et définitive”, a-t-elle déclaré.

Vijila Sathyananth, une députée de l’Etat du Tamil Nadu, dans le sud du pays, a déclaré que l’Inde n’était pas sans danger pour les enfants et les femmes et a demandé que “les quatre hommes qui ont commis ce crime soient pendus avant le 31 décembre. Justice retardée, justice refusée”.

Le ministre de la Défense, Rajnath Singh, a déclaré : “Cet acte a provoqué la honte dans tout le pays, il a blessé tout le monde” et a ajouté qu’il n’avait pas les mots appropriés pour “condamner ce crime odieux”.

Il a ajouté que les lois plus sévères introduites après le viol collectif et le meurtre d’une jeune femme à Delhi en décembre 2012 avaient laissé espérer que les crimes contre les femmes diminueraient.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.