Chine : les détenus Ouïghours «libres» après avoir obtenu leur diplôme, annonce un responsable

Chine : les détenus Ouïghours «libres» après avoir obtenu leur diplôme, annonce un responsable

Un haut responsable chinois a déclaré que toutes les personnes envoyées dans les centres de détention de la région ouest du Xinjiang ont été libérées.

Le président du gouvernement régional, Shohrat Zakir, a déclaré aux journalistes que les personnes détenues dans ce que Pékin qualifie de “camps de rééducation” avaient désormais “obtenu leur diplôme”.

Il n’a pas été possible de vérifier indépendamment les affirmations de M. Zakir.

Des groupes de défense des droits de l’homme affirment que les camps sont en fait des prisons de haute sécurité, qui contiennent des centaines de milliers de musulmans.

Pékin a toujours nié cela, malgré la prévalence d’éléments de haute sécurité décelable via des images satellites, comme des tours de guet et grilles, et la divulgation de documents détaillant comment les détenus des soi-disant centres sont enfermés, endoctrinés et punis.

Que dit Pékin ?

M. Zakir a déclaré aux journalistes dans la capitale chinoise ce lundi 9 décembre que tout le monde dans les centres avait terminé sa rééducation et – avec “l’aide du gouvernement” – avait “obtenu un emploi stable [et] amélioré leur qualité de vie”.

Il a déclaré qu’à l’avenir, la formation serait basée sur une “volonté indépendante” et que les gens auraient “la liberté d’aller et venir”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.