Les bâtiments d’Hiroshima qui ont survécu à la bombe atomique vont être démolis

Les bâtiments d’Hiroshima qui ont survécu à la bombe atomique vont être démolis

La ville japonaise d’Hiroshima prévoit de démolir deux bâtiments qui ont survécu à la bombe atomique de 1945 – alors que certains habitants veulent qu’ils soient préservés comme monuments.

Les deux blocs – construits en 1913 – ont d’abord été utilisés comme usine de vêtements militaires, puis comme logement universitaire.

Ils ont également été utilisés comme hôpital de fortune après la bombe elle-même.

“Ils pourraient être utilisés comme installations pour (promouvoir) l’abolition des armes nucléaires”, a déclaré un survivant.

Environ 80 000 personnes ont été tuées à la suite de la bombe et 35 000 autres ont été blessées.

L’attaque a rasé la majeure partie de la ville et, seuls 85 bâtiments construits avant la bombe sont toujours présents, en 2019, à moins de cinq kilomètres de ce qui fût “Ground Zero”.

Les bâtiments ont survécu, au moins en partie parce qu’ils étaient en béton armé. Certains dommages causés par les bombes aux fenêtres et portes métalliques sont encore visibles.

En 2017, les autorités ont constaté que les structures – désormais publiques – étaient très susceptibles de s’effondrer lors d’un fort tremblement de terre.

Et – comme les bâtiments ne sont pas utilisés et ne sont pas ouverts au public – le gouvernement local a décidé qu’ils devraient être démolis d’ici 2022.

Un troisième bâtiment sur le site sera conservé, ses murs et sa toiture seront réparés et renforcés pour le protéger des tremblements de terre.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.