Qasem Soleimani : cortège funèbre à Bagdad, l’Iran promet des représailles

Qasem Soleimani : cortège funèbre à Bagdad, l’Iran promet des représailles

Une foule immense à Bagdad, la capitale irakienne, participe à un cortège funèbre pour le commandant militaire iranien Qasem Soleimani, tué ce jeudi 2 janvier lors d’une frappe aérienne américaine.

Le général Soleimani était l’architecte des opérations iraniennes au Moyen-Orient et l’Iran a juré de prendre une “revanche sévère” en réponse à sa mort.

Le rassemblement de Bagdad ce samedi 4 janvier a marqué le début de journées de deuil.

Son corps doit être renvoyé en Iran pour des funérailles et une inhumation dans sa ville natale.

La foule à Bagdad était également là pour pleurer la mort d’Abou Mahdi al-Muhandis, un Irakien qui commandait le groupe Kataib Hezbollah soutenu par l’Iran et dirigeait efficacement les unités de mobilisation populaire – un groupe de milices en Irak dominées par des groupes alignés avec l’Iran.

Les personnes en deuil ont commencé à se rassembler à Bagdad dès les premières heures, avant le début de la procession, brandissant des drapeaux irakiens et miliciens et scandant “la mort à l’Amérique“. Le cortège a serpenté les rues, certains portant des portraits de Soleimani et certains du chef suprême de l’Iran, l’ayatollah Ali Khamenei.

Selon certaines informations, les corps des Iraniens ont été ensuite transportés par avion le samedi soir en Iran, qui a déclaré trois jours de deuil pour le général assassiné. Ses funérailles ont eu lieu mardi dans sa ville natale de Kerman, dans le centre de l’Iran.

Certains Irakiens, à l’inverse, ont célébré dans les rues de Bagdad à l’annonce de la mort de Soleimani. Il a été accusé d’avoir orchestré de violentes répressions contre les manifestations pacifiques en faveur de la démocratie ces derniers mois.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.