Carlos Ghosn s’est évadé avec l’aide d’un employé d’une compagnie de jets privés

Carlos Ghosn s’est évadé avec l’aide d’un employé d’une compagnie de jets privés

Une entreprise turque de jets privés a déclaré qu’un de ses employés avait agi seul pour aider l’ancien patron de Nissan, Carlos Ghosn, à s’échapper du Japon en utilisant son avion.

Le mystère entourait la façon dont Carlos Ghosn, qui fait face à des accusations criminelles au Japon, s’est rendu au Liban via la Turquie le week-end dernier.

Mais la société d’avions à réaction MNG affirme dorénavant qu’un de ses employés a falsifié des dossiers et organisé deux vols pour M. Ghosn sous des noms différents.

La firme a déclaré avoir déposé une plainte pénale à ce sujet.

M. Ghosn, qui est de nationalité brésilienne, française et libanaise, vivait sous de strictes conditions de mise en liberté sous caution lorsqu’il a quitté le Japon.

Lorsqu’il est arrivé au Liban, son propre avocat au Japon a déclaré aux journalistes qu’il était “stupéfait”.

Une histoire, rapportée par les médias libanais et largement diffusée en ligne, mais dénoncée comme “fiction” par la famille Ghosn, affirmait qu’il s’était évadé de sa maison dans un étui à instruments de musique.

Jeudi dernier, la chaîne japonaise NHK a cité des “sources d’enquête” disant que la vidéo de surveillance montrait M. Ghosn quittant son domicile à Tokyo, seul, à midi le dimanche de son évasion.

L’installation de caméras de sécurité aurait été une condition de sa mise en liberté sous caution, mais il n’a pas été établi si celles-ci étaient constamment surveillées.

M. Ghosn aurait volé de la ville japonaise d’Osaka à Istanbul, en Turquie, puis à Beyrouth au Liban.

Après l’annonce de son escale en Turquie, sept personnes ont été arrêtées dans le cadre de l’affaire – quatre pilotes, un directeur de compagnie de fret et deux employés d’aéroport.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.