Afghanistan : mystère autour du crash d’un avion en territoire taliban

Afghanistan : mystère autour du crash d’un avion en territoire taliban

L’armée américaine s’est jointe à l’enquête sur un avion qui s’est écrasé ce lundi 27 janvier dans l’est de l’Afghanistan.

Les autorités locales ont d’abord déclaré que l’avion qui était descendu dans le district de Deh Yak, dans la province de Ghazni, appartenait à la compagnie aérienne publique Ariana.

Mais la compagnie aérienne a nié cette version, suscitant des questions sur l’origine de l’avion et la cause de l’accident.

Les comptes des médias sociaux des talibans ont publié des images de ce qu’il semble être l’avion, avec des marquages ​​de l’US Air Force.

La vidéo et les images publiées en ligne semblent montrer un avion Bombardier E-11A, un avion de l’US Air Force.

L’armée américaine utilise ce type d’avion pour la surveillance électronique de l’Afghanistan.

Le village dans lequel l’avion est tombé, au sud-ouest de la capitale Kaboul, se trouve dans une zone à forte présence talibane.

Le major de l’armée américaine Beth Riordan, porte-parole du Commandement central américain, a déclaré à l’agence de presse Associated Press qu’il n’était pas clair à qui appartenait l’avion impliqué dans l’accident.

Un autre responsable américain de la défense a déclaré au Military Times : “Nous sommes au courant des rapports et enquêtons. À ce stade, nous ne pouvons pas confirmer qu’il s’agit d’un atout du DOD [Département de la Défense].”

Après avoir spéculé au départ qu’il s’agissait d’un avion Ariana, la compagnie aérienne a démenti fermement, affirmant qu’elle n’avait que deux avions en vol et qu’ils étaient en sécurité.

Mirwais Mirzekwal, directeur général d’Ariana, a déclaré à Reuters : “Il n’appartient pas à Ariana, car les deux vols gérés par Ariana aujourd’hui de Herat à Kaboul et de Herat à Delhi ont eu lieu sans encombres”.

Le village dans lequel l’avion est tombé, au sud-ouest de la capitale Kaboul, se trouve dans une zone à forte présence talibane.

Le major de l’armée américaine Beth Riordan, porte-parole du Commandement central américain, a déclaré à l’agence de presse Associated Press qu’il n’était pas clair à qui appartenait l’avion impliqué dans l’accident.

Un autre responsable américain de la défense a déclaré au Military Times: “Nous sommes au courant des rapports et enquêtons. À ce stade, nous ne pouvons pas confirmer qu’il s’agit d’un avion du DOD [Département de la Défense].”

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.