Manzoor Pashteen : un militant qui a osé défier l’armée pakistanaise écroué

Manzoor Pashteen : un militant qui a osé défier l’armée pakistanaise écroué

L’homme qui mène des manifestations accusant l’armée pakistanaise de violations des droits de l’homme a été arrêté pour complot et sédition présumés.

Manzoor Pashteen a été arrêté à Peshawar avec neuf autres membres de son mouvement de protection pachtoune.

M. Pashteen a attiré des dizaines de milliers de personnes lors de rassemblements dans les villes du Pakistan.

Un de ses collègues, autre figure de la protestation, a déclaré qu’il était puni pour avoir simplement exigé les droits de l’homme. Les puissants militaires, peu habitués aux critiques, nient tout acte répréhensible.

M. Pashteen, ancien étudiant charismatique vétérinaire qui a pris de l’importance il y a deux ans, est devenu le visage du mouvement Pashtun Tahaffuz (PTM), dans un pays où peu de gens défient ouvertement l’armée.

“Il nous a fallu près de 15 ans de souffrance et d’humiliation pour rassembler le courage de parler et pour faire prendre conscience de la façon dont les militaires ont bafoué nos droits constitutionnels à la fois par une action directe et une politique de soutien aux militants”, a déclaré Manzoor Pashteen à la BBC.

Les manifestations non-violentes ont commencé à la suite du meurtre extrajudiciaire présumé d’un jeune homme d’origine pachtoune par la police à Karachi.

Le mouvement s’est ensuite élargi, pointant du doigt la responsabilité de l’armée pakistanaise pour les allégations d’atteintes aux droits humains commises contre les Pachtounes pendant la guerre contre les extrémistes islamistes dans le nord-ouest du pays.

Les Pachtounes constituent la majorité de la population le long de la frontière avec l’Afghanistan. Les manifestations, qui ont parfois attiré des dizaines de milliers de manifestants, ont secoué les militaires.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.