Un stade rempli pour les funérailles de Daniel Arap Moi au Kenya

Un stade rempli pour les funérailles de Daniel Arap Moi au Kenya

Environ 30 000 personnes ont rempli un stade à Nairobi, la capitale du Kenya, pour les funérailles d’État de l’ancien président Daniel Arap Moi, le plus ancien du pays, décédé la semaine dernière à l’âge de 95 ans.

Plutôt que de pleurer, de nombreux membres de la foule ont célébré la vie de M. Moi.

Il était une figure qui a dominé la politique kenyane pendant ses 24 ans de présidence.

Ses critiques le considéraient comme un dirigeant autoritaire, tandis que ses alliés lui ont attribué le maintien de la stabilité.

M. Moi a réprimé l’opposition après un coup d’État manqué en 1982.

Avant de quitter ses fonctions en 2002, il a demandé pardon à “ceux à qui il avait fait du tort”.

Les personnes en deuil se sont réunies au stade national de Nyayo avant l’aube pour leur rendre hommage, certaines d’entre elles portant des insignes traditionnels.

Le cortège de M. Moi est arrivé dans le stade flanqué de longues files de soldats au manteau rouge et d’une fanfare jouant des airs de marche et des hymnes chrétiens.

Le président Uhuru Kenyatta a qualifié M. Moi de “père de notre nation, champion du panafricanisme”.

Le fils de M. Moi, Gideon Moi, s’est souvenu de lui comme “d’un homme à la mémoire d’éléphant et au cœur compatissant”.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.