Le Tefaf de Maastricht maintenu en dépit du coronavirus

Le Tefaf de Maastricht maintenu en dépit du coronavirus

Certains membres du personnel des musées américains ne participeront apparemment pas à la 33e édition de la foire de l’art hollandaise, tandis que de nombreux irréductibles galeristes résisteront face à une foire qui s’annonce d’ores et déjà compliquée.

La ville de Maastricht a décidé d’autoriser la 33e édition du Tefaf Maastricht cette semaine en dépit des craintes concernant la propagation du coronavirus (Covid-2019) et alors que certains musées et exposants américains ont décidé de ne pas assister à la foire.

«Nous avons vu trois annulations confirmées sur nos 280 exposants, plus cinq exposants de la vitrine du Tefaf», a déclaré cette semaine une porte-parole du Tefaf. «Nous respectons pleinement toutes les décisions individuelles des exposants et avons été en contact avec toutes», ajoute-t-elle. «Les exposants qui ne participeront pas au Tefaf 2020 sont : Wildenstein and Co, Fergus McCaffrey et Galerie Monbrison.»

Hier, la maire de Maastricht, Annemarie Penn-Te Strake ; Theo Bovens, le gouverneur de la province du Limbourg ; et Rob van de Wiel, directeur général du salon MECC Maastricht, ont envoyé une lettre au conseil d’administration du Tefaf en affirmant : «Ni les recommandations du RIVM [Institut national de la santé publique et de l’environnement] ni celles de la région [Limbourg du Sud] ne donnent raison d’annuler le Tefaf à ce moment. «Le Tefaf a publié une déclaration disant que la foire prendra des mesures de précaution supplémentaires telles que “des services de nettoyage supplémentaires toute la journée et la distribution et le placement de désinfectants pour les mains à la foire”. Les autorités sanitaires locales mettront également en place un bureau d’information dans la zone d’entrée.»

«Avec notre communauté artistique de 280 exposants à Maastricht, nous avons vu une majorité d’exposants satisfaits de la décision de maintenir la manifestation», a déclaré la porte-parole du Tefaf. «Bien que nous comprenions qu’il existe différents points de vue au sein de notre communauté et au-delà, nous sommes heureux de continuer.»

«Une foire difficile»

En réponse, un exposant raconte qu’il estime que «dans l’ensemble, c’est la bonne décision de permettre au Tefaf d’aller de l’avant», selon lui, «presque tous les exposants se préparent pour une foire très difficile [en particulier les marchands de tableaux de maître qui sont particulièrement dépendants des conservateurs et collectionneurs américains].» D’autres sources tendent à confirmer que «de nombreux musées et collectionneurs américains sont peu susceptibles de voyager», et que le Metropolitan Museum of Art, par exemple, ne viendra pas à Maastricht cette année.

Une autre exposante, Nynke Van der Ven, du spécialiste de l’art asiatique Vanderven Oriental Art, basé à proximité de ‘s-Hertogenbosch, a déclaré que bien qu’ils aient «eu un client fidèle disant qu’il ne venait pas et un collectionneur allemand à qui on a demandé de ne pas venir», elle pense que les gens «doivent être prudents avant de sombrer dans une hystérie de masse ».

Le Tefaf Maastricht est traditionnellement connu par le secteur hôtelier de la ville comme la «quinzaine d’or» en raison de l’afflux de visiteurs riches, mais les médias néerlandais locaux ont signalé des annulations dans les hôtels et restaurants. Le site Internet 1Limburg a rapporté cette semaine que l’hôtel NH, situé à côté du site du Tefaf, le MECC, avait reçu une série d’annulations, le directeur Jos Hermans déclarant : «Nous avons maintenant un total de 30 chambres annulées au cours des trois premiers jours du Tefaf.» Il ajoute : «En général, ce sont principalement les personnes âgées et plus particulièrement les personnes en provenance d’Italie qui ont annulé.» Le directeur général de l’hôtel Derlon, Sione Götte, a également déclaré à 1Limburg : «Nous étions complets, mais nous avons eu un certain nombre d’annulations ces derniers jours.»

Bien que samedi le gouvernement français ait interdit tous les rassemblements publics de plus de 5 000 visiteurs, une porte-parole du salon du dessin spécialisé de Paris, le Salon du Dessin (prévu du 25 au 30 mars), a déclaré pour sa part : «L’organisation a annoncé ce matin qu’ils maintiennent le Salon du Dessin, qui n’est donc pas encore annulé à ce stade.» En tant que petite foire, l’événement n’est «pas concerné» par la décision du gouvernement français, a déclaré la porte-parole.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.