Ces 2 marques très connue de vêtements pour enfant sur le point de mettre la clef sous la porte

Le secteur de la mode pour enfants traverse des moments difficiles, comme le montrent les exemples des marques Sergent Major et Du Pareil Au Même. Fondées respectivement en 1986 et 1987, ces deux enseignes appartenant au groupe Générale pour l’Enfant connaissent aujourd’hui des problèmes financiers significatifs, entraînant leur mise sous procédure de réorganisation judiciaire.

Avec plus de 800 points de vente en France et à l’étranger, ces deux marques constituent des acteurs incontournables du marché. Elles sont particulièrement appréciées des parents pour leurs vêtements confortables, abordables et toujours tendance. Pourtant, depuis plusieurs années, elles peinent à s’adapter à un environnement économique complexe.

Contexte difficile et facteurs aggravants pour les deux marques

Plusieurs éléments expliquent les difficultés rencontrées par Sergent Major et Du Pareil Au Même. Selon un communiqué de presse diffusé par le groupe Générale pour l’Enfant, son chiffre d’affaires a été impacté par :

  • les crises sociales telles que les mouvements sociaux entravant notamment l’accès aux magasins ;
  • la pandémie de Covid-19 ;
  • la crise énergétique et l’inflation ;
  • la hausse des coûts des matières premières, des loyers et de l’électricité.

Au total, ces facteurs ont conduit à une perte de 100 millions d’euros sur le chiffre d’affaires du groupe durant la période de la pandémie. Ces difficultés étaient déjà présentes avant la crise sanitaire, comme en témoignent les procédures de sauvegarde mises en place pour Du Pareil Au Même puis Sergent Major.

A lire aussi :  Taxe Foncière 2024 : Enfin une bonne nouvelle pour les propriétaires

Tentative de redressement : un plan de restructuration ambitieux

Pour tenter de redresser ses marques phares, le groupe Générale pour l’Enfant a élaboré un plan de restructuration qui prévoit :

  • la fermeture ou la vente de 47 magasins Sergent Major et 87 magasins Du Pareil Au Même en France, d’après une source proche du dossier citée par l’AFP ;
  • le développement de la présence internationale des deux enseignes ;
  • la mise en place d’une stratégie digitale visant à atteindre 25 % de ventes en ligne d’ici 2027.

Un processus de réorganisation judiciaire en cours

Actuellement sous procédure de réorganisation judiciaire, le groupe doit faire face à une période d’observation d’une durée minimale de six mois, au cours de laquelle un juge supervisera un diagnostic de l’entreprise et l’élaboration d’un plan de redressement. À l’issue de cette période, le tribunal devra trancher entre :

  • l’approbation d’un plan de redressement judiciaire ;
  • la liquidation de l’entreprise, pouvant entraîner la cessation ou la vente des activités concernées.

Quel avenir pour Sergent Major et Du Pareil Au Même ?

L’issue de cette procédure de réorganisation judiciaire est incertaine, mais il est certain que les marques Sergent Major et Du Pareil Au Même sont face à un défi majeur pour préserver leurs positions sur le marché et continuer à proposer aux parents des vêtements de qualité pour leurs enfants. La mise en œuvre réussie du plan de restructuration sera sans doute déterminante pour assurer leur pérennité.

A lire aussi :  Héritage : Bonne nouvelle pour des millions de Français

Au-delà de ces deux enseignes, c’est tout le secteur de la mode pour enfants qui est confronté à des défis importants en termes de renouvellement de l’offre et d’adaptation aux évolutions du marché. Les enseignes doivent prendre en compte les attentes des consommateurs en matière de praticité, de qualité et de respect de l’environnement pour rester compétitives et séduire à long terme.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *