Mauvaise nouvelle pour les retraités, le gouvernement va supprimer définitivement cette aide « C’est franchement injuste…

Couple âgé en détresse émotionnelle.

Depuis le 1er octobre, les retraités des services publics ne peuvent plus bénéficier de chèques-vacances. Cette décision a été prise par les ministères de la Transformation et de la Fonction publique et des Comptes publics. Désormais, seuls les fonctionnaires actifs et les militaires peuvent demander des chèques-vacances s’ils sont payés à partir du budget de l’État, précise le texte. Les agents de l’État rémunérés par les budgets des institutions ayant adhéré à l’action sociale interministérielle peuvent également en bénéficier. Cependant, certains retraités, tels que les retraités civils et militaires régis par le code des pensions civiles et militaires de l’État, les travailleurs retraités de l’État, les employés non permanents retraités de l’État et les retraités percevant des pensions garanties par l’État étranger, sont exclus de ce programme.

Exceptions et économies attendues

Il est essentiel de noter que les anciens employés de l’État qui ont soumis une demande avant le 1er octobre peuvent toujours recevoir leurs chèques-vacances demandés. Cette mesure, qui devrait permettre au gouvernement d’économiser environ 10 millions d’euros, a été vivement critiquée par les syndicats. Selon le syndicat Unsa Fonction Publique, la décision unilatérale de supprimer les chèques-vacances pour les retraités des services publics a été prise par le gouvernement. Cette décision témoigne d’un manque de reconnaissance de l’employeur État envers ses anciens employés, déplore-t-il.

Modalités et éligibilité

Les chèques-vacances se présentent sous la forme de coupons papier d’une valeur de 10, 20, 25 ou 50 euros ou de chèques numériques pouvant être utilisés à partir d’un montant d’achat de 20 euros. Ce dispositif repose sur une épargne salariale complétée par une contribution de l’État représentant entre 10 et 30% du montant épargné. Pour les demandes en 2023, il faut se référer à son RFR (revenu fiscal de référence) pour l’année indiquée sur son avis d’imposition pour l’année. , permet aux agents de l’État de vérifier rapidement leur éligibilité en ligne.

A lire aussi :  Retraite : Il est possible de toucher une retraite sans jamais avoir travaillé, voici comment

Dans un foyer où les deux partenaires travaillent

Dans un ménage où les deux membres du couple travaillent, chacun peut demander des chèques-vacances, qu’ils appartiennent tous deux au secteur public ou que l’un travaille dans le secteur privé. Dans ce dernier cas, seul le partenaire travaillant dans le service public bénéficie de la contribution de l’État au financement de ses chèques-vacances.

Critiques et réactions syndicales face à cette mesure

Les syndicats ont exprimé leur mécontentement concernant la suppression des chèques-vacances pour les retraités de la fonction publique. Leur principale critique porte sur ce qu’ils considèrent comme un manque de reconnaissance de la part de l’employeur État envers ses anciens employés.

En conclusion, la restriction de l’accès aux chèques-vacances pour les retraités de la fonction publique fait débat. Si cette mesure doit permettre à l’État d’économiser environ 10 millions d’euros, elle soulève également des questions quant à la reconnaissance portée aux anciennes générations de fonctionnaires. La polémique autour de cette décision montre bien les enjeux et les tensions qui peuvent découler des politiques d’économie budgétaire dans un contexte de crise économique persistante.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *