Ces 10 pays ont le taux de divorce le plus élevé au monde

Le divorce est un sujet de préoccupation sociétale dans de nombreux pays. En France, selon l’INSEE, on estime à environ 120 000 le nombre moyen de divorces par an depuis vingt ans. Dans cet article, nous passerons en revue les tendances du divorce tant au niveau national qu’international, en nous basant sur différents indicateurs et sur la législation en vigueur.

L’évaluation du taux de divorce

Pour évaluer le taux de divorce dans un pays, il convient de prendre en compte deux critères : le taux de divortialité, qui correspond au nombre de divorces prononcés comparé au nombre de mariages célébrés dans une année, et le taux de divorce pour 1 000 habitants, qui est établi en fonction du nombre de divorces prononcés annuellement par rapport au nombre total d’habitants. Selon ces deux indicateurs, le classement des pays ayant le plus grand nombre de divorces est différent :

  • Taux de divortialité : c’est au Portugal que ce taux atteint le chiffre le plus élevé avec 71 % des mariages menant au divorce.
  • Taux de divorce pour 1 000 habitants : la Russie arrive en tête avec 4,8 divorces pour 1 000 habitants, suivie par la Biélorussie et Gibraltar.

Les pays en tête du classement mondial

En prenant en compte ces indicateurs, voici la liste des dix pays ayant le plus fort taux de divorces pour 1 000 habitants :

A lire aussi :  Ma Prime Renov’ : Faites ces travaux avant le 1er juillet 2024 vous évitera de grandes dépenses
  1. Russie (4,8)
  2. Biélorussie(4,1)
  3. Gibraltar(3,2)
  4. États-Unis(3,2)
  5. Lettonie(3,1)
  6. Lituanie(3,1)
  7. Moldavie(3,1)
  8. Danemark(3)
  9. Cuba(2,9)
  10. Ukraine(2,8)

Le divorce en France : tendances et législation

En France, le nombre de divorces prononcés a commencé à baisser depuis 2017, atteignant environ 120 000 divorces par an. Cette baisse est due à plusieurs facteurs.

Moins de mariages et procédures simplifiées

Le premier facteur expliquant cette tendance à la baisse des divorces est la diminution du nombre de mariages enregistrés. En effet, les statistiques de l’INSEE révèlent que les mariages sont moins populaires qu’à l’époque, malgré une légère hausse constatée entre 2016 et 2017. Par ailleurs, la loi n°2016-1547 du 18 novembre 2016 portant modernisation de la justice a également facilité et allégé les procédures de divorce, en permettant la réalisation de divorces sans juge sous certaines conditions.

Les régions françaises où l’on divorce le plus et le moins

Il est intéressant de noter que certaines régions françaises se distinguent par un taux de divorce plus grand que d’autres. Parmi les zones où l’on divorce le plus, on retrouve :

A lire aussi :  Ce nouveau panneau déjà présent dans certaines régions arrive partout en France, voici sa signification
  • La région parisienne
  • La Provence-Alpes-Côte-d’Azur (PACA)
  • L’Hérault
  • Certains départements du Nord de la France

À l’inverse, les régions où les couples sont les moins enclins à divorcer sont généralement plus rurales, comme :

  • La Bretagne
  • La Basse-Normandie
  • Le Cantal, champion de la longévité des couples en France

Conclusion : des tendances évolutives

Si le divorce reste un phénomène courant dans de nombreux pays, il apparaît néanmoins que les tendances évoluent et varient sensiblement selon les régions et les périodes. En France, si la baisse récente du nombre de divorces peut être perçue comme positive, elle s’accompagne également d’une diminution des unions officialisées par le mariage. Ainsi, les comportements matrimoniaux devront continuer à être étudiés et analysés pour mieux comprendre les enjeux sociétaux liés à ces changements.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *