Quelle est cette arnaque qui vise les Français pour laquelle la DGFIP lance l’alerte ?

[object Object]

Avec le lancement de la campagne de déclaration des revenus pour l’année fiscale 2024, la vigilance est de mise. De nombreuses arnaques circulent sous forme d’emails prétendant provenir de la DGFiP (Direction Générale des Finances Publiques). Voici un guide pour reconnaître ces tentatives frauduleuses et vous en protéger.

Comprendre le fonctionnement des arnaques fiscales

La période ciblée par les escrocs

Les fraudeurs profitent de la période de déclaration des revenus pour lancer leurs attaques. Cette campagne, ouverte depuis le 11 avril 2024, dure jusqu’au 6 juin selon votre département de résidence. Durant cette période, nombreux sont ceux qui reçoivent des courriels alarmistes.

L’apparence trompeuse des emails

Ces messages ressemblent souvent à des avertissements officiels et portent des accusations de fraude fiscale non fondées. Ils incitent les destinataires à régulariser leur situation rapidement sous peine de sanctions pénales ou de saisie de leurs biens.

Les signes révélateurs d’une arnaque

Informations incohérentes et imprécisions

Les escrocs font référence de manière incorrecte au Code Général des Impôts, aux taxes diverses et utilisent parfois des lois étrangères sans rapport avec la fiscalité française. Les détails mentionnés sont souvent vagues ou incohérents.

Détails manquants

A lire aussi :  “C’est mon nouveau numéro, tu peux me contacter…” attention à cette nouvelle arnaque Whatsapp qui vide votre compte bancaire

Ces courriels omettent généralement des informations essentielles telles que l’identité du destinataire ou ses références fiscales spécifiques. Une communication officielle de la DGFiP inclut toujours ces informations précises.

Contact suspect et méthodes de paiement douteuses

Les scammers proposent parfois de régler directement la somme demandée par transfert bancaire via des coordonnées fournies dans le message. La DGFiP n’opère jamais de cette manière.

  • Messages non personnalisés sans vos références fiscales
  • Demandes pressantes de contact ou de paiement immédiat
  • Domaines de messagerie autres que @dgfip.finances.gouv.fr

Quoi faire si vous recevez un email suspect

Ne répondez pas et ne payez pas

Il est crucial de ne pas répondre à ces messages ou de ne pas effectuer de paiement. En agissant ainsi, vous alimentez un système criminel et risquez d’exposer davantage vos informations personnelles.

Vérifiez auprès des autorités compétentes

En cas de doute, il est recommandé de contacter directement votre centre des impôts local pour clarifier la situation. Vous pouvez également vérifier votre espace personnel sur impot.gouv.fr, où toute communication officielle sera disponible.

Dénoncer l’arnaque

A lire aussi :  C’est quoi l’arnaque à la plaque d’immatriculation ? Cette escroquerie à fait 22 000 victimes en un an

Si vous avez déjà répondu ou effectué un paiement suite à un email suspect, demandez immédiatement un remboursement et signalez-le à la police. Vous pouvez également vous adresser à la plateforme Info Escroqueries au +33 (0)805-805-817 pour obtenir des conseils supplémentaires.

Précautions à prendre pour l’avenir

Reconnaître les emails officiels

Les emails authentiques de la DGFiP proviennent exclusivement des adresses se terminant par @dgfip.finances.gouv.fr. Leur site web officiel utilise toujours le domaine .gouv.fr, réservé à l’usage de l’État.

Utiliser votre espace personnel sécurisé

Pour toutes prises de contact et vérifications concernant vos déclarations fiscales, privilégiez votre espace personnel sécurisé sur impot.gouv.fr. Cela garantira la confidentialité et la sécurité de vos informations.

Éduquer et sensibiliser votre entourage

Informez vos proches des risques liés aux arnaques fiscales et partagez les bonnes pratiques pour détecter ces tentatives frauduleuses. Une population bien informée est moins susceptible de tomber victime de ces arnaques.

La campagne de déclaration des revenus est une période propice pour les escrocs cherchant à profiter de la confusion et de la peur des contribuables. En étant vigilant et en connaissant les signes distinctifs d’un email frauduleux, vous pourrez efficacement vous protéger contre ces tentatives de fraude. N’oubliez jamais de vérifier les informations directement auprès de la DGFiP et de signaler toute activité suspecte aux autorités compétentes.

A lire aussi :  CAF : Ces 4 aides méconnues auxquelles vous avez très certainement droit

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *