Automobile : Ce nouvel accessoire coûteux va bientôt être imposé en Europe

La Sécurité routière est un enjeu majeur pour l’Union Européenne, qui souhaite parvenir à zéro décès sur les routes d’ici à 2050. Afin d’atteindre cet objectif ambitieux, de nouvelles mesures ont été annoncées ces dernières semaines concernant notamment la surveillance des conducteurs. À partir de l’été 2026, toutes les voitures neuves vendues en Europe seront obligatoirement équipées d’un système de surveillance de la distraction et de la somnolence, en application de la réglementation européenne GSR2. Ce système a pour but d’alerter le conducteur lorsqu’il détourne le regard de la route pendant plus de six secondes entre 20 et 50 km/h, et plus de 3,5 secondes au-delà de cette vitesse.

Un nouvel accessoire imposé par l’Europe pour alerter les conducteurs inattentifs

D’après BFMTV, dès le 7 juillet prochain, l’Union Européenne rendra obligatoire l’équipement de caméras destinées à surveiller les conducteurs au sein des nouveaux modèles de véhicules approuvés. Ces caméras sont conçues pour détecter différent points du visage tels que la position de la tête, son orientation et surtout le niveau des yeux en analysant la fréquence de clignotements ou le taux de fermeture des paupières.

Alya Vanden Driessche, spécialiste dans les systèmes de conduite assistée :

  • « Ce type de système existait déjà mais n’était pas très répandu. »
  • « Avec cette évolution réglementaire, il deviendra obligatoire en Europe et beaucoup plus généralisé. »
A lire aussi :  Ce nouveau panneau est méconnu des automobilistes et pourtant il sauve des vies, voici sa signification

Quelle technologie pour ces caméras de surveillance ?

Selon Alya Vanden Driessche, prestataire chez Forvia, spécialiste dans les systèmes d’aide à la conduite automobile, les caméras infrarouges semblent être la technologie la plus adaptée pour ce type de dispositif. Ce système permettra d’ajuster l’ambiance intérieure du véhicule, la sélection de la musique ou encore la luminosité de l’écran. En surveillant en temps réel l’état de vigilance du conducteur, ces caméras pourraient ainsi contribuer significativement à la prévention des accidents de la route et à l’amélioration de la sécurité routière.

Une mesure coûteuse pour les usagers

Si cette nouvelle réglementation vise avant tout à renforcer la sécurité sur les routes Européennes, elle engendre néanmoins un coût non négligeable pour les consommateurs. En effet, il est à prévoir que le prix des véhicules équipés de ces caméras sera revu à la hausse. Toutefois, rien n’a été précisé concernant la prise en charge possible de cet accessoire par les constructeurs automobiles.

Poursuite des efforts en matière de sécurité routière : outre les caméras, d’autres mesures sont prévues

Dans sa quête pour atteindre l’objectif « zéro décès » sur les routes d’ici 2050, l’Union Européenne ne compte pas s’arrêter aux caméras de surveillance des conducteurs. Des limiteurs de vitesse intelligents vont également être imposés dès cet été sur les nouvelles voitures commercialisées.

A lire aussi :  Ce nouveau panneau déjà présent dans certaines régions arrive partout en France, voici sa signification

Malgré son coût non négligeable, cette mesure est perçue comme une avancée majeure en matière de sécurité routière. Reste à voir si l’objectif ambitieux de « zéro décès » d’ici 2050 pourra être atteint grâce à ces dispositifs de surveillance et de prévention des accidents de la route.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *