Pour éviter de se faire flasher, ces automobilistes ont trouvé une solution très maline, mais totalement illégale

Face à la multiplication des radars sur nos routes, de plus en plus de conducteurs cherchent des moyens originaux pour éviter d’être pris en infraction. Certaines astuces insolites circulent sur internet, comme l’utilisation de laque pour cheveux sur la plaque d’immatriculation. Mais attention, ces pratiques sont illégales et passibles de sanctions.

La dernière astuce à la mode : la laque pour cheveux sur la plaque d’immatriculation

Certains automobilistes aspergent leur plaque d’immatriculation de laque pour cheveux afin de tenter de déjouer les radars. En modifiant ainsi l’apparence des caractères, ils espèrent rendre leur immatriculation illisible ou du moins difficilement identifiable par les appareils automatiques.

Mais attention aux risques encourus !

En France, la falsification ou la modification d’une plaque d’immatriculation est un acte illégal et puni par la loi. Les contrevenants s’exposent à une amende pouvant atteindre 3 750 euros. La gravité des sanctions peut s’aggraver en fonction des circonstances de l’infraction.

Outre l’amende, la suspension du permis de conduire pour une durée maximale de trois ans peut être prononcée. Dans les cas les plus graves, la confiscation du véhicule peut être ordonnée.

Il est essentiel de rappeler que les plaques d’immatriculation sont des éléments essentiels pour l’identification des véhicules et le respect des règles de la circulation routière. Leur falsification ou modification constitue une atteinte à la sécurité publique et peut avoir des conséquences graves.

A lire aussi :  Ce nouveau panneau déjà présent dans certaines régions arrive partout en France, voici sa signification

D’autres méthodes créatives pour tromper les radars

Malheureusement, ce n’est pas la seule méthode utilisée par certains conducteurs rusés pour tenter de déjouer les radars. Voici quelques autres exemples :

  • L’astuce du ruban adhésif : pour modifier les caractères d’une plaque d’immatriculation est une pratique récente et dangereuse qui consiste à tromper les caméras et les radars. Un cas récent en Espagne a illustré cette technique : un conducteur avait transformé la lettre « F » de sa plaque en « E » à l’aide de ruban isolant noir. Cependant, cette astuce illégale ne permet pas d’échapper aux sanctions. En France comme en Espagne, la falsification des plaques d’immatriculation est passible de lourdes sanctions, allant jusqu’à une peine de prison de douze mois.
  • Les plaques réfléchissantes : des plaques spéciales conçues pour réfléchir la lumière, rendant ainsi les photos prises par les radars difficilement exploitables. Là encore, leur utilisation est illégale et passible d’amende.
  • Les dispositifs de dissimulation : certaines personnes n’hésitent pas à utiliser du ruban adhésif ou même de la peinture pour modifier l’apparence des caractères de leur plaque d’immatriculation, afin de tromper les systèmes automatiques. Cette pratique est également punie par la loi.

De nouveaux types de radars toujours plus performants

Face à ces méthodes, les autorités ne restent pas sans réagir. Les radars modernes sont de plus en plus performants et difficiles à tromper. Parmi les nouveautés, citons par exemple les radars autonomes capables de se déplacer et les radars sonores pour lutter contre les nuisances acoustiques des véhicules trop bruyants.

A lire aussi :  Ma Prime Renov’ : Faites ces travaux avant le 1er juillet 2024 vous évitera de grandes dépenses

Les moyens légaux pour éviter les amendes : prévention et responsabilité

Plutôt que de chercher des ruses illégales pour contourner les contrôles, il est préférable de prendre ses responsabilités au volant et d’adopter une conduite prudente et respectueuse du code de la route. Voici quelques conseils pour éviter les amendes en toute légalité :

  1. Etre attentif aux limitations de vitesse : bien lire les panneaux de signalisation et adapter sa vitesse en conséquence.
  2. Utiliser un GPS avec information radars : certains GPS disposent d’une fonction d’alerte en cas de présence de radars fixes à proximité. Cela permet de rester vigilant et de ne pas se faire surprendre.
  3. S’équiper d’un assistant d’aide à la conduite : ces dispositifs fournissent diverses informations sur le trafic, les zones dangereuses et autres obstacles potentiels. Ils peuvent ainsi aider à anticiper les situations à risque.

En conclusion, si l’envie de contourner les radars peut être tentante, il est préférable de rester dans le cadre de la légalité et d’opter pour une conduite responsable et sécuritaire. Non seulement cela vous évitera de lourdes sanctions, mais en plus, vous contribuerez à améliorer la sécurité routière pour tous les usagers.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *