Cette arnaque au faux PV a couté plus de 120 000€ à cet homme

Les escroqueries bancaires deviennent de plus en plus sophistiquées et fréquentes. Une récente affaire illustre l’ingéniosité des fraudeurs et les précautions que tout particulier doit prendre pour protéger ses finances.

Un scénario bien ficelé

Le début de l’arnaque : un simple message

L’escroquerie a commencé par un message anodin reçu par la victime, soi-disant envoyé par l’Agence Nationale de Traitement Automatisé des Infractions (ANTAI). Ce dernier demandait le paiement d’une amende de 35 euros, sous menace d’une augmentation du montant.

Rôle-clé des appels téléphoniques

Suite au paiement suspect, la victime a été contactée par un individu se faisant passer pour « Cohen », un employé du service anti-fraude de sa banque. Le même jour, il a également reçu un SMS confirmant l’appel suivi d’un autre appel d’un commissaire prétendu.

L’ingénierie sociale à son comble

Accès aux informations sensibles

Sur place, les escrocs ont accédé à l’ordinateur de la victime, récupérant ainsi des codes d’accès et plusieurs cartes de crédit. Ils ont même réussi à échanger un coffre-fort contre un code convenu entre « Cohen » et la victime, consolidant leur mascarade.

La réalisation tardive de la fraude

A lire aussi :  C’est quoi l’arnaque à la plaque d’immatriculation ? Cette escroquerie à fait 22 000 victimes en un an

Ce n’est que deux jours après, soit le vendredi, que la victime a réalisé que des transactions frauduleuses continuaient à être effectuées sur ses comptes, révélant l’étendue de l’arnaque.

Une tendance inquiétante

Augmentation significative des escroqueries

Ce type de fraude, consistant à manipuler des clients pour effectuer des opérations frauduleuses sur leurs comptes, est en forte hausse. En 2023, il a été rapporté une augmentation de 78% des cas, avec près de 5 000 demandes d’aide de personnes victimes de ces stratagèmes.

Se protéger contre les fraudes bancaires

Connaître les signes avant-coureurs

  • Demandes de paiements urgents et inhabituels
  • Appels et messages de personnes se présentant comme des employés de banques
  • Requêtes pour partager des informations personnelles ou financières sensibles

Actions préventives essentielles

  1. Vérifier systématiquement l’authenticité des messages reçus
  2. Contacter directement votre banque via des numéros officiels pour toute vérification
  3. Ne jamais communiquer vos informations bancaires ou codes d’accès

Que faire si vous êtes victime ?

Si vous pensez avoir été victime d’une escroquerie, voici quelques étapes immédiates :

A lire aussi :  Quel clignotant doit-on mettre avant d’entrer dans un rond point ? La plupart des automobilistes font souvent l’erreur
  • Bloquez immédiatement vos cartes et comptes suspects
  • Contactez votre banque pour signaler la fraude
  • Déposez une plainte auprès des autorités compétentes
  • Utilisez les services de protection des consommateurs pour obtenir une aide complémentaire

Les escroqueries bancaires sont en constante évolution, mais en restant vigilant et en adoptant des mesures préventives, il est possible de réduire considérablement les risques. Rappelez-vous toujours de vérifier l’authenticité des communications que vous recevez et ne partagez jamais vos informations sensibles sans une certitude absolue de la légitimité de la demande.

Publications similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *