Quelque 1,9 million d’Indiens rendus apatrides

Quelque 1,9 million d’Indiens rendus apatrides

L’Inde a publié la version finale d’une liste qui dépouille officiellement environ 1,9 million de personnes de l’Etat d’Assam, dans le nord-est du pays, de leur citoyenneté.

Le registre national des citoyens (NRC) est une liste de personnes qui peuvent prouver qu’elles sont arrivées dans l’État le 24 mars 1971 au plus tard, la veille de l’indépendance du Pakistan, pays voisin du Pakistan.

Les personnes retirées de la liste disposeront de 120 jours pour faire appel de leur exclusion.

L’Inde dit que le processus est nécessaire pour identifier les migrants clandestins du Bangladesh.

Il a déjà arrêté des milliers de personnes soupçonnées d’être des étrangers dans des camps provisoires hébergés dans les prisons de l’État, mais l’expulsion n’est actuellement pas une option pour le pays.

Le processus a également été qualifié de “chasse aux sorcières” menée contre les minorités ethniques de l’Assam.

Une version préliminaire de la liste publiée l’année dernière avait exclu quatre millions de personnes.

Le CNRC a été créé en 1951 pour déterminer qui est né à Assam et est donc indien, et qui pourrait être un migrant du Bangladesh voisin.

Le registre a été mis à jour pour la première fois. Les familles de l’État ont été tenues de fournir des documents indiquant leur lignée.

Le Bharatiya Janata Party (BJP), parti nationaliste hindou, du Premier ministre Narendra Modi, s’oppose de longue date à l’immigration clandestine en Inde, mais a fait du CNRC une priorité ces dernières années.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.