Kim Jong-un instaure la nouvelle « heure de Pyongyang »

Kim Jong-un instaure la nouvelle « heure de Pyongyang »

La Corée du Nord se rattachera à partir du 15 août prochain à un nouveau fuseau horaire, venant remplacer celui instauré il y a plus d’un siècle par de « cruels impérialistes japonais ».

Le 15 août prochain, les résidents de Corée du Nord devront retarder de 30 minutes toutes leurs horloges. Le gouvernement nord-coréen ayant décidé de modifier son fuseau horaire, passant de l’heure du méridien de Greenwich (GMT) plus 9 heures à plus 8 heures 30. Cette décision est bien évidemment symbolique, le fuseau horaire en vigueur dans le pays étant jusque-là un héritage des Japonais, qualifié « d’impérialistes cruels » par Pyongyang dans le communiqué officiel.

L’agence officielle du Parlement nord-coréen, KCNA, précise que ces derniers auraient commis d’impardonnables crimes, piétinant la souveraineté territoriale de la Corée du Nord jusqu’à en changer l’heure standard.

Kim Jong-un a donc décidé de remettre les pendules à l’heure précoloniale, en pleine célébration du 70e anniversaire de la libération du règne japonais (1910 – 1945). Le regain de sentiments nationalistes et anti-japonais actuel auraient donc tout naturellement poussé le Parlement a validé la nouvelle « heure de Pyongyang », marquant un peu plus la rupture avec le Japon, mais également la Corée du Sud, l’éternel rival revenu à l’heure japonaise à partir de 1961, suite à une période de sept années de synchronisation sur un fuseau différent.

Des liens fragiles avec le sud

Une décision qui ne devrait pas ravir la Corée du Sud, les deux pays frontaliers se partageant la gestion de plusieurs zones industrielles, notamment celle de Kaesong. Un porte-parole n’a d’ailleurs pas manqué de rappeler que ce genre d’initiative pouvait porter atteinte aux efforts effectués afin de réduire la différence entre les deux pays sur le long terme.

Laisser un commentaire

*