L’accord sur le nucléaire iranien n’est « pas mort », selon Jean-Yves Le Drian

L’accord sur le nucléaire iranien n’est « pas mort », selon Jean-Yves Le Drian

Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a déclaré que l’accord nucléaire iranien n’était « pas mort » malgré la décision du président américain Donald Trump de se retirer.

Un accord “défectueux” pour Trump

L’accord de 2015 a freiné les activités nucléaires de l’Iran en échange de la levée des sanctions imposées par l’ONU, les États-Unis et l’UE.

Mais Donald Trump a fait valoir que cet accord était « fondamentalement défectueux », affirmant qu’il se retirerait et réimposerait les sanctions.

D’autres signataires de l’accord nucléaire restent de leur côté attachés à l’accord.

Celui-ci a été conclu entre l’Iran et les cinq membres permanents du Conseil de sécurité de l’ONU – les États-Unis, le Royaume-Uni, la France, la Chine et la Russie – plus l’Allemagne. Il a été validé durant le mandat du prédécesseur de Donald Trump à la Maison Blanche, Barack Obama.

L’Iran a déclaré pour sa part que le pays essaierait de sauver l’accord, mais qu’il recommencerait à enrichir l’uranium si aucune issue favorable n’était trouvée.

Dans une déclaration, le président Hassan Rohani a affirmé : « Si nous atteignons les objectifs de l’accord en coopération avec les autres membres de l’accord, il restera en place. »

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.