HSBC : des performances inquiétantes en Europe et aux États-Unis

HSBC : des performances inquiétantes en Europe et aux États-Unis

HSBC a déclaré que ses performances dans certaines parties d’Europe et aux États-Unis n’était “pas acceptable”, dans la mesure où elle a enregistré une baisse de ses bénéfices au troisième trimestre.

La plus grande banque d’Europe a déclaré que son bénéfice avant impôts avait diminué de 18% à 4,8 milliards de dollars au cours du trimestre se terminant en septembre, en deçà des estimations des analystes donc.

Dans un communiqué, la banque a également estimé que l’environnement était “difficile”.

HSBC a navigué dans les incertitudes liées au Brexit, à la guerre commerciale entre les Etats-Unis et en Chine et aux troubles en cours à Hong Kong.

Les actions ont chuté de 2,7% à Hong Kong après la publication des résultats.

Noel Quinn, qui a succédé à John Flint au poste de directeur général après le choc du départ de son prédécesseur en août, a salué la performance en Asie, mais a critiqué celle d’autres régions.

La banque réalise l’essentiel de ses bénéfices en Asie.

“Certaines parties de nos activités, en particulier l’Asie, ont bien résisté dans un environnement difficile au troisième trimestre”, a déclaré M. Quinn.

“Toutefois, dans certaines régions, la performance n’a pas été acceptable, principalement les activités commerciales en Europe continentale, dans la banque non délimitée au Royaume-Uni et aux États-Unis.”

M. Quinn a déclaré que les projets antérieurs visant à améliorer les performances de ces entreprises n’étaient “plus suffisants” et qu’ils “accéléraient les plans pour les réaménager”.

La banque a également déclaré que l’environnement des revenus était “plus difficile” qu’au premier semestre et qu’elle prévoyait une croissance des revenus “plus modérée” que ceux prévus.

Il a également mis en garde contre des “charges importantes” au quatrième trimestre – y compris liées à la restructuration – si la situation se détériorait davantage.

Performance en Asie

Alors que la HSBC avait averti plus tôt cette année que les bénéfices seraient affectés par un ralentissement en Chine, la région chinoise au sens large reste rentable pour la banque au troisième trimestre.

Selon la banque, le bénéfice avant impôt en Asie a progressé de 4% pour atteindre 4,7 milliards de dollars au cours de la période, citant la “résilience” à Hong Kong.

Cette résilience fait suite à des mois de troubles sur le territoire qui ont suscité des inquiétudes quant à l’impact sur l’économie et la réputation du centre financier asiatique.

Laisser un commentaire

*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.