Attentat meurtrier à la frontière Pakistanaise

Une attaque kamikaze a fait une soixantaine de morts au niveau du poste frontière de Wagah, près de Lahore, au Pakistan. Plusieurs groupes talibans pakistanais ont revendiqué cet attentat.

 

PAKISTAN-UNREST-BLAST-INDIA

 

Pour l’heure, le bilan est de 55 personnes ont trouvé la mort et 120 ont été blessées, dont certains dans un état critique. La bombe a explosé à la fin de la cérémonie militaire nationaliste est organisée chaque jour, avec défilé et hommage aux drapeaux. Ce lundi, les autorités pakistanaises avaient annoncé la suspension de cette cérémonie – cela aurait été une première depuis 1971. Mais elles se sont ravisées, arguant qu’il était crucial « de ne pas céder aux terroristes. »

La communauté chiite a fait l’objet d’attaques récurrentes par des groupes islamistes sunnites dans le pays. Ces attaques ont été vivement critiquées par plusieurs portes parole sunnites, dont un a déclaré : « il faut écraser ces terroristes. »

L’attentat a été revendiqué par une faction talibane dissidente, le groupe Jamaat-ul-Ahrar. Il s’agit de l’attaque la plus meurtrière perpétrée au pays depuis plus d’un an. Jamaat-ul-Ahrar a dit avoir frappé en réplique à la vaste offensive menée par l’armée pakistanaise dans la région du Nord-Waziristan et avoir voulu venger les militants tués à cet endroit.

Ce lundi, la police du pays était en état d’alerte pour l’Achoura, fête religieuse majeure pour les chiites commémorant le massacre de l’imam Hossein, un petit-fils du prophète Mahomet, par le califat omeyyade à Kerbala en Irak.. Aucune attaque n’a eu lieu.

Lahore capitale de la province du Penjab, région la plus peuplée du Pakistan. Cette région était jusque là d’ordinaire épargnée par les attentats. Les talibans se sont implantés dans la province du Baloutchistan, et ont commis une série d’attaques meurtrières à Quetta – sa capitale.

 

Laisser un commentaire

*