Le funambule Nik Wallenda relie des immeubles de Chicago sur un fil

Le funambule américain Nik Wallenda a réussi un exploit dans la nuit de dimanche à lundi, à Chicago, en reliant trois gratte-ciel du centre-ville sans filet ni sécurité. Habitué des défis insensés, il a effectué sa dernière étape les yeux bandés.

 

nik-wallenda-chicago_5142461

 

Sur un fil long de 138 mètres, Nik Wallenda a traversé sans filet de sécurité le vide séparant trois immeubles dans le centre-ville de Chicago (Illinois). Difficulté supplémentaire : une pente de 19 degrés entre les deux immeubles culminant à 180 m et 205 m de haut. Ces exploits étaient diffusés en direct sur la chaine de télévision Discovery Channel, avec néanmoins un différé de dix secondes, afin de pouvoir cessez de diffuser les images en cas de chute.

 

nik-wallenda-chicago-1_5142467

33541_0002-1024x682

 

Dans un premier temps Le funambule est parti du 50e étage de la tour ouest de la Marina Tower (179 mètres de hauteur) pour rejoindre le Leo Burnett Building (205 mètres). Il a effectué cette traversée de l’extrême en 6 minutes 50. Il a ensuite relié en un peu plus d’une minute la tour ouest et la tour est de la Marina. Pendant cette traversée, il avait les yeux bandés.

 

ap_Nik_ac_130624_wg

nick_3

 

Wallenda avait déjà défié la mort en juin dernier, en devenant le premier funambule à traverser le Grand Canyon, à près de 460 mètres d’altitude. Il avait également relié les deux rives au-dessus des Chutes du Niagara. Le premier exploit de ce type appartient toujours à Philippe Petit. Il y a quarante ans, le Françait avait traversé illégalement la distance séparant le sommet des deux tours du World Trade Center.

Retrouvez une vidéo de cet exploit dément en suivant ce lien :

 

Laisser un commentaire

*