Fausse alerte à la bombe dans l’avion forcé de se poser en Bulgarie

Fausse alerte à la bombe dans l’avion forcé de se poser en Bulgarie

L’avion forcé reliant la Pologne à l’Egypte forcé d’atterrir en urgence en Bulgarie aurait été victime d’une fausse alerte.

L’avion parti de Pologne pour se rendre en Egypte, et forcé à une escale d’urgence à Bourgas, dans l’est de la Bulgarie, a été victime d’une alerte à la bombe qui s’est avérée fausse. La porte de parole de l’aéroport, Krisitina Neikova, a rapporté que l’alerte avait été donnée par un passager, qui avait mentionné la présence d’explosif à bord de l’avion.

Le pilote a donc préféré atterrir d’urgence à Bourgas, à 05h45, afin d’évacuer les autres passagers et les membres de l’équipage et procéder aux vérifications. Après une inspection complète, il a été établi qu’aucun danger n’était présent à bord de l’appareil.

Confirmant également cette fausse alerte, le Premier ministre Boïko Borissov a annoncé sur les ondes de la radio publique BNR en fin de matinée que le passager (polonais) était en fait saoul, et qu’il « disait n’importe quoi ».

Paquet suspect

Les passagers ont dû emprunter un autre avion dépêché de Pologne pour reprendre leur trajet. Le lanceur d’alerte a quant à lui expliqué lors de son interrogatoire avoir repéré un paquet suspect dans l’avion, précisant également qu’il avait consommé de l’alcool.

Depuis quelques jours, les fausses alertes se multiplient sur les vols commerciaux, en témoignent les escales d’urgence effectuées par eux avions de la compagnie Air France, qui ont été forcé de se poser à Washington et Halifax.

Laisser un commentaire

*