Libye : l’Etat islamique se renforce à Syrte

Libye : l’Etat islamique se renforce à Syrte

Profitant de la situation chaotique dans ce pays où deux gouvernements s’affrontent pour obtenir le pouvoir, sur le pouvoir, Daech a renforcé sa présence à Syrte, ancien fief de Khadafi.

Daech continue de consolider sa présence à Syrte, où affluent chaque jour combattants et nouvelles recrues venues de l’étranger. Des experts de l’ONU ont toutefois souligné que la population en Libye opposait une forte résistance face à cette implantation.

Profitant de la situation chaotique qui règne dans ce pays, où les affrontements meurtriers entre milices rivales sont monnaie courante, alors que deux gouvernement ne parviennent pas à s’entendre au sujet d’un gouvernement d’union, le groupe ultraradical a implanté en février une base à Syrte, ancien fief du dictateur Khadafi, à près de 450 km de la capitale Tripoli.

Le commandant Mohamed Hijazi, porte-parole de l’armée du gouvernement reconnu, dirigée par le colonel Khalifa Haftar, a indiqué à l’AFP que Syrte était devenu le centre d’entrainement et de formation à l’idéologie djihadiste des nouvelles recrues de l’Etat islamique.

Ces recrues viennent de Tunisie, du Soudan, du Yémen, mais également du Nigeria rapporte un colonel des forces gouvernementales qui a préféré conserver son anonymat. Elles seraient notamment formées pour « mener des attentats dans d’autres pays », a-t-il précisé.

Le ministère libyen des affaires étrangères estime qu’il y a actuellement plusieurs milliers de combattants recrutés par l’EI à Syrte, mais ce nombre pourrait augmenter, alors que le groupe est sous le feu d’une action internationale plus soutenue en Syrie et en Irak.

L’ONU estime de son côté que le nombre de combattants de l’Etat islamique basés en Libye est compris entre 2000 et 3000, dont 1500 à Syrte.

La charia appliquée

L’atmosphère a d’ailleurs bien changé dans cette ville, atteste un ancien responsable du conseil local de Syrte, qui s’est enfui à Misrata, à 200 km de Tripoli, les combattants de Daech font comme s’ils étaient chez eux et appliquent les lois de la charia, vérifiant notamment que personne ne manque la prière.

Laisser un commentaire

*