Passeurs de migrants : l’OTAN en mission de surveillance en mer Egée

Passeurs de migrants : l’OTAN en mission de surveillance en mer Egée

L’OTAN a décidé de répondre favorablement à l’Allemagne, la Grèce et la Turquie concernant leur demande de soutien face à la crise des migrants.

Le général américain Philip Breedlove, commandant des forces alliées en Europe, est actuellement en train de coordonner la venue de navires en mer Egée, ces derniers devraient y stationner et y débuter des activités de surveillances, a indiqué le secrétaire général de l’Organisation, Jens Stoltenberg ce mardi lors de la présentation de la mission.

Au sortir d’une réunion à Bruxelles avec ses homologues à la Défense des pays de l’Alliance, le secrétaire américain Ashton Carter avait rapporté que l’ensemble des décisionnaires de l’OTAN assignés à cette mission avaient répondu favorablement à l’appel commun de Berlin, Athènes et Ankara.

Un tel déploiement à l’occasion d’une mission de surveillance est une première pour l’Organisation depuis 1945, celle-ci étant d’ordinaire impliquée dans des activités militaires défensives.

« Des vies humaines en jeu »

L’Allemagne, la Grèce et la Turquie ont officiellement formulé une demande mercredi auprès de l’Organisation afin que celle-ci s’implique dans une « mission de surveillance en mer Egée ». L’objectif étant d’avoir « une vision claire de la situation sur la côte turque », où l’activité des trafiquants humains est toujours plus prospère.

Les trois pays ont notamment souligné qu’une intervention rapide était nécessaire, une idée partagée par les Etats-Unis, a indiqué Ashton Carter, « car ce sont des vies humaines qui sont en jeu », a-t-il plaidé.

Laisser un commentaire

*